Le Togo dans un Réseau de Contrebande d’Exportation de l’Or en Afrique vers d’autres pays

0
113
extraction illégale de l'or

Le Togo extrait de l’or sur sol et l’exporte. Ça, presque tout le monde le sait, même si c’est en petite quantité. Cependant, ce que révèle cette enquête de SWISSAID, publiée cette année, que nous allons prendre le temps de vous disséquer à travers plusieurs papiers, c’est que le pays de Faure Gnassingbé appartient à un réseau de contrebandiers dans l’exportation de l’or de l’Afrique vers d’autres pays. Nous faisons cet avant-papier pour vous donner une idée sur le contexte.

Chaque année, entre 321 tonnes et 474 tonnes d’or issu de l’extraction minière artisanale et à petite échelle (EMAPE) ne sont pas déclarées à la production en Afrique. C’est ce qui ressort d’une enquête de SWISSAID intitulé « sur la piste de l’or africain ». Dans cette enquête le Togo est cité à plusieurs reprises, étant donné qu’il joue un rôle prépondérant dans la contrebande et la fraude dans l’exportation de l’or des pays du Sahel vers notamment le Liban et Les Emirates Arabe Unis (EAU).

Cette enquête est menée sur dix (10) ans, entre 2012 et 2022. Cette production d’or sur le continent qui n’est pas déclarée par ces contrebandiers est estimée à une valeur comprise entre 23,7 et 35 milliards USD au prix de l’or le 1er mai 2024. Soit entre14.508 353 664 000 F CFA (quatorze mille cinq cent huit milliards trois cent cinquante-trois millions six cent soixante-quatre mille francs CFA) et 21.158 015 760 000 F CFA (vingt-un mille cent cinquante-huit milliards quinze millions sept cent soixante mille francs CFA).

Une somme très colossale qui échappe aux fics et à la douane de ces pays dont le Togo.

Ces estimations représente, en 2022, « entre 72% et 80% de la production totale d’or d’EMAPE ou entre 32% et 41% de la production d’or totale (EMAPE et industrielle ou semi-industrielle) du continent africain », selon l’enquête.

Le rapport indique en outre que plus de 435 tonnes d’or ont été exportées en contrebande du continent africain en 2022, ce qui représente plus d’une tonne par jour. Au prix de l’or le 1er mai 2024, cela correspond à une valeur de 30,7 milliards USD. L’écrasante majorité de cet or a été importé aux Emirats arabes unis (EAU) avant d’être réexporté vers d’autres pays.

En 2022, 66,5% (405 tonnes) de l’or importé aux Emirates Arabes Unis (EAU) en provenance d’Afrique a été exporté en contrebande des pays africains. Entre 2012 et 2022, 2 569 tonnes d’or africain importé aux EAU n’ont pas été déclarées à l’exportation dans les pays africains. Au prix moyen de l’or sur ces onze années, cela correspond à une valeur totale de 115,3 milliards USD.

Ces pays africains dont le Togo opèrent donc dans l’illégalité ou dans la clandestinité. « Lors de la collecte de données sur la production et le commerce d’or en Afrique, SWISSAID a constaté que nombre de ces données ne figurent pas dans le domaine public ou n’existent simplement pas », souligne l’enquête qui ajoute que l’analyse de ces données a montré que nombre d’entre elles étaient erronées, incomplètes, imprécises, non fiables ou incohérentes.

Quel rôle joue le Togo dans ce réseau ? Comment le Togo exporte l’or de contrebande à travers des fraudes à partir de certains pays du Sahel vers d’autres pays dans le monde ? Quelle est la quantité de l’or produit sur le sol togolais ?

Des questions qui auront leurs réponses dans le prochain papier que nous vous préparons

Source: lalternative.info; vidéo: SWISSAID

Source : 27Avril.com

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.