Le Togo confirme sa stabilité financière par une opération de rachat de 17,5 Milliards FCFA de titres publics

0
371
Le Togo confirme sa stabilité financière par une opération de rachat de 17,5 Milliards FCFA de titres publics

(Togo Officiel) – Poursuivant sa dynamique d’activité observée depuis le début de l’année sur le marché financier régional, le Trésor Public togolais a finalisé, le vendredi 1er septembre dernier, une opération de rachat de titres d’une valeur de 17,511 milliards de FCFA. 

Ces titres étaient initialement prévus pour arriver à échéance les 9 et 23 octobre prochains. La sortie, marquée par un taux de couverture de 103% et un taux d’absorption de 100%, fait partie intégrante de la stratégie du gouvernement togolais visant à être à la fois proactive et prudente dans la gestion de la dette publique. 

Selon les autorités togolaises, cette initiative de rachat s’aligne sur leur vision à court et long terme et fait partie d’une démarche plus globale visant à réduire les futurs coûts d’emprunt et à améliorer la perception du risque lié à l’économie togolaise. Elle représente en outre, un signal fort envoyé aux marchés quant à la stabilité financière du Togo, qui devrait connaître une activité économique soutenue cette année. Le gouvernement prévoit une croissance de 6,6% et un taux d’inflation en baisse continue.

La diversité géographique des investisseurs ayant participé à cette opération constitue un autre point fort de cette opération. Ils proviennent majoritairement de la Côte d’Ivoire, du Bénin, du Burkina Faso, et aussi du Togo. Les investisseurs locaux ont d’ailleurs cédé 2 milliards de FCFA en Obligations Assimilables du Trésor (OAT) à trois ans, injectant ainsi une liquidité additionnelle dans l’économie. 

Au cours des huit premiers mois de 2023, le Togo a déjà levé 530 milliards de FCFA sur le marché des titres publics et envisage d’ajouter au moins 30 milliards de FCFA à ce total en septembre. Par ailleurs, le pays a déjà remboursé plus de 320 milliards de FCFA à ses investisseurs durant cette même période, démontrant une gestion sérieuse de ses obligations financières.

Source : RepubliqueTogolaise.com