‘Le succès est toujours au bout de l’effort’

24

La Banque mondiale a rendu public mercredi son rapport annuel Doing Business 2019, instrument de mesure indispensable tant pour les gouvernement que pour les investisseurs.

Doing Business mesure les régulations favorables et défavorables à l’activité commerciale. 

Le rapport présente des indicateurs quantitatifs sur la réglementation des affaires ainsi que sur la protection des droits de propriété de 190 économies.

Il mesure les réglementations concernant 11 domaines du cycle de vie d’une entreprise. Dix de ces domaines sont inclus dans le classement de cette année sur la facilité de faire des affaires : création d’entreprise, l’obtention d’un permis de construire, raccordement à l’électricité, transfert de propriété, obtention de prêts, protection des investisseurs minoritaires, paiement des taxes et impôts, commerce transfrontalier, exécution des contrats et règlement de l’insolvabilité. 

Les données ont été mises à jour au 1er mai 2018. Les indicateurs sont utilisés pour analyser les résultats économiques et identifier les meilleures réformes concernant la réglementation des affaires, en fonction de l’objectif et du contexte local.

Le Togo se classe à la 137e place. Il a gagné 19 place par rapport au précédent rapport. Il devance le Cambodge, le Liban, le Sénégal, le Burkina Faso ou encore le Nigeria.

‘C’est la plus forte progression observée en Afrique cette année’, a précisé la Banque mondiale. 

Un résultat d’autant plus remarquable que le pays traverse depuis plus d’un an une crise politique qui a eu d’importantes conséquences sur l’économie.

‘Le succès est toujours au bout de l’effort. Depuis des années, le gouvernement s’est engagé dans un processus de réformes vigoureuses pour la transformation structurelle de notre économie’, s’est félicité le Premier ministre Komi Selom Klassou.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here