Le siège du parlement actuellement bouclé par les forces de l’ordre 12 septembre 2017

Le siège du parlement actuellement bouclé par les forces de l’ordre                                                                             12 septembre 2017
Par Serge Lemask, togo-online.co.uk
C’était prévisible puisqu’il s’agit bien du Togo. Hier, les forces démocratiques ont appelé les populations à manifester ce mardi devant le siège du parlement pour exprimer leur désapprobation au sujet du projet de loi de révision constitutionnelle adopté par le gouvernement.

Pour le gouvernement, il n’est pas question de laisser les populations prendre d’assaut le siège du parlement. Intervenant hier sur les ondes des confrères de RFI, le ministre de la Fonction Publique, Gilbert Bawara a averti que tant que les manifestations s’inscrivent en dehors de la loi, l’Etat a la responsabilité de prendre les dispositions qui s’imposent dans ce genre de circonstances.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

« Faux », a rétorqué Madame Brigitte Adjamagbo-Johnson, la Présidente du Cap 2015 qui argue que « Tout citoyen a le droit de se rendre à l’Assemblée pour suivre les débats. Il n’y a pas besoin d’autorisation ».

En tout cas c’est compter sans l’autorisation du gouvernement qui a pris soin de poster des forces de l’ordre dans tous les coins et recoins du siège du parlement.

Tous les passants, faut-il le préciser, sont soumis à des fouilles minutieuses.

A suivre…

Togo-Online.co.uk