Le président Faure Gnassingbé a-t-il rencontré Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian à Paris le week-end dernier ?

Le président Faure Gnassingbé a-t-il rencontré Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian à Paris le week-end dernier ?

L’information a été portée ce lundi à la connaissance du public par radio Kanal Fm dans l’émission de grande écoute, « le Club de la Presse » animée par le journaliste Sas Gawou. Selon les informations portées sur la place publique par cette radio, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé aurait effectué le week-end dernier un voyage express entre Lomé et Paris certainement pour parler de la crise en cours au Togo.

Le président Faure Gnassingbé et président en exercice de la CEDEAO aurait été reçu en privé par Emmanuel Macron ainsi que par son ministre des affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian et d’autres membres du gouvernement français, avance Sas Gawou.

Cette rencontre a-t-elle réellement eu lieu et quels sont les sujets qui ont été abordées entre le Premier des Togolais et les autorités françaises ? Difficile de répondre. L a radio annonce avoir joint les services de communication de la présidence de la République qui n’ont ni confirmé ni infirmé cette information mais joints par l’Agence de presse Afreepress, plusieurs sources proches de la présidence ont catégoriquement infirmé l’information en soutenant que ce type de voyage n’a jamais eu lieu. « C’est totalement faux », soulignent ces sources.

Il faut rappeler que plusieurs leaders de l’opposition ont ces derniers jours, lancé un appel à l’endroit de la France. Certains ont même appelé Emmanuel Macron à intercéder auprès de son homologue togolais en faveur de l’ouverture d’un dialogue pour trouver une solution à la crise.

Reçu jeudi 19 octobre dernier sur Rfi, le président du Parti National Panafricain (PNP) a exhorté le président français à intervenir. « C’est tout le peuple togolais qui croit en la France. Nous sommes en train de défendre les mêmes valeurs défendues par la France : la liberté, la légalité, la fraternité, la justice. Nous croyons en la France et les togolais attendent un mot de la France… La France a sa manière d’apprécier la situation et le moment opportun, nous savons qu’elle va réagir parce que le pays de la liberté, de la démocratie ne peut pas attendre indéfiniment que la liberté et les droits de l’homme soient bafoués dans un pays comme le Togo », a-t-il déclaré.

Le gouvernement togolais s’est toujours dit disposé à dialoguer avec son opposition afin de parvenir à une solution négociée pour une sortie de crise.

A.Y.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.