Le Plus Malheureux des Malheureux !

« Pour que chaque Togolais ait un centre de santé chez lui, samedi 22 février VOTONS FAURE ». Ce message, tous les abonnés de Togocel l’avaient reçu à la veille de la présidentielle de 2020. Trop « Kpatcha » (gros) à avaler cette couleuvre. En tout cas, « la frauduleuse » est passée, il y a déjà 12 mois et les Togolais attendent toujours les centres de santé à leur promis.

Voilà comment les membres de la minorité pilleuse comptaient berner et crétiniser les esprits faibles. Mais ils ont tiré à terre. Bien qu’ils aient utilisé toutes les sociétés étatiques au service exclusif du candidat d’UNIR en dépensant des milliards dans la campagne électorale en procédant aux achats des consciences, à la corruption à haute dose, etc. « Faurevi » n’a vu que du feu. Les Togolais lui ont administré une fessée électorale inoubliable. C’était un tsunami électoral en faveur du candidat du Saint-Esprit.

Les Togolais sont trop méchants. Quand ils ne t’aiment, c’est qu’ils ne t’aiment pas. Tu peux tout leur offrir même la lune, tu seras toujours vomi. C’est ce qui arrive au fils du père. Si d’après « Google » le moteur de recherches au monde, les Togolais sont le peuple le plus malheureux de la planète Terre, « Faurevi » doit être le plus malheureux de ces malheureux. Eh oui, comment doit-on se sentir quand on sait qu’on est vomi par l’écrasante majorité de son peuple ? On ne peut éprouver qu’un sentiment malheureux, de désespoir.

On serait à sa place, vu la manière dont il est honni chaque fois dans les urnes, qu’il devrait rendre son tablier, aller se reposer et mener le « highlife » avec la colossale fortune qu’il a amassée ainsi que celle léguée par son pater. Mais le « p’ti » a un goût tellement prononcé pour le pouvoir qu’il s’y accroche de toutes ses forces. Malgré les humiliations électorales de ses compatriotes, il s’agrippe au trône. Soit dit en passant, quand est-ce que les Togolais auront les centres de santé ? Depuis deux ans, les Togolais attendent désespérément l’hôpital ultra moderne qui leur avait été promis. L’hôpital Saint Pérégrin de Tata Ingrid et de Ton Faure est devenu l’hôpital Saint-Glinglin…

Source : Liberté N°3332 du 22 fevrier 2021

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.