Le peuple a bon dos

Jean-Pierre Fabre, le chef de l’ANC (opposition) met la barre très haut. Il est d’accord d’engager des discussions avec le pouvoir sur la base d’un retour à la constitution de 1992, du vote pour la Diaspora et accessoirement du départ immédiat du chef de l’Etat dont le mandat s’achève en 2020.

Les sujets à aborder ‘sont ceux voulus par le peuple’, affirme-t-il.

M. Fabre prétend parler au nom de ce même peuple qui n’a pas encore eu l’occasion de se prononcer sur une réforme de la constitution.

Un dialogue passe forcément par des compromis. L’ANC fait démarrer les enchères à un prix tel que les acheteurs ne risquent pas d’être très nombreux.

La coalition des 14 partis de l’opposition a par ailleurs annoncé mercredi qu’elle maintenait la pression ‘jusqu’à arracher les réformes essentielles voulues par le peuple.’

‘Nous allons continuer de marcher jusqu’à l’obtention de nos revendications’, a déclaré Brigitte Adjamagbo-Johnson, membre de cette Coalition.

Elle a confirmé la libération de 46 personnes jugées et détenues après leur interpellation lors des récentes manifestations.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.