Le partenariat au service du développement

0
329

La 44e réunion annuelle du Groupe Banque islamique de développement (BID) se déroule depuis vendredi à Marrakech.

Sani Yaya, le ministre de l’Economie et des Finances – et Gouverneur de la BID – est intervenu samedi pour présenter les avancées économiques réalisées par le Togo et pour tracer les grandes lignes des projets de développement.

Il a rappelé que son pays bénéficiait depuis une dizaine d’années d’un cadre macroéconomique stable avec un taux de croissance moyen supérieur à 5% et une inflation maîtrisée à moins de 2%.

Mieux, le Togo est parvenu à contrôler son déficit budgétaire qui est désormais en dessous de la norme communautaire de l’UEMOA à 3% du PIB. Des résultats qui ont permis l’intervention du FMI via la Facilité élargie de crédit (FEC).

Pour Sani Yaya, ces résultats illustrent ‘le ferme engagement et de la grande discipline dont fait preuve le gouvernement dans la gestion de ses finances publiques. En effet, le gouvernement est résolument engagé dans une politique vertueuse de réformes, d‘assainissement de ses finances publiques, de consolidation budgétaire et de stabilisation de son cadre macroéconomique ainsi que de maîtrise de son endettement’.

Et le ministre de donner des chiffres qui parlent d’eux-mêmes. En février 2019, le taux d‘endettement a été ramené à 70,7% et devrait descendre en 2019 sous la barre de 70% du PIB, en conformité avec la norme communautaire de l‘UEMOA.

A la tribune de la BID, M. Yaya a exposé les grandes lignes du Plan national de développement (PND) sur la période 2018-2022.

‘Un cadre de référence pour la politique de développement est un ambitieux projet quinquennal de transformation profonde de l‘économie togolaise dont la mise en œuvre nécessitera un financement d’environ 8,3 milliards de dollars avec une contribution de 65% du secteur privé’, a-t-il souligné.

M. Yaya a remercié la Banque islamique de développement pour son appui. Il s’est dit certain de pouvoir compter sur l’appui financier et technique de la  BID pour mener à bien le PND.

La réunion de Marrakech est l’occasion pour les représentants des Etats membres de décortiquer les quatre piliers essentiels du plan quinquennal de la Banque, à savoir les partenariats public-privé, la science, la technologie et l’innovation, la chaîne de valeur mondiale et “la finance islamique.

Republic Of Togo