Le gouvernement interdit les manifestations en semaine

Désormais, les manifestations publiques sont interdites en semaine. C’est la décision annoncée par le gouvernement hier dans la soirée, à travers une conférence de presse.

En semaine, les partis politiques sont autorisés à organiser seulement des meetings ou des réunions publiques en un lieu donné. Ils ne peuvent plus marcher à travers les rues sur toute l’étendue du territoire togolais.

« Les manifestations en semaine se feront sous forme de meeting ou de réunions publiques et les week-ends, elles peuvent se faire comme d’habitude pour l’intérêt de tous », a indiqué Payadowa Boukpessi, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales.

Le gouvernement, à en croire le ministre de l’Administration, est amené à prendre cette décision pour « protéger les élèves ». Egalement pour « assurer la tranquillité et la sécurité » des activités économiques.

Pour Payadowa Boukpessi et son collègue Yark Damehame de la Sécurité, les manifestants avaient délogé les élèves de leurs établissements scolaires et empêché les commerçants et autres de vaquer librement à leurs occupations le 5 octobre dernier. Et donc, c’est pour protéger ces derniers que le gouvernement a pris cette décision.

L’opposition qui fait descendre le peuple togolais dans les rues depuis plusieurs semaines, se pliera-t-elle à cette décision ?

I.K

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.