Le Front citoyen Togo Debout contre la répression policière et militaire

403


Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) s’apprête à lancer une campagne contre la répression policière et militaire observée ces derniers jours à Lomé et dans plusieurs villes du pays. Ce sera lors d’une conférence-débat qui se tiendra demain samedi au Centre communautaire de Bè à Lomé.

« Parce que notre droit constitutionnel est bafoué, venez vous exprimer et ensemble bâtissons la cité »; c’est par cet appel que le FCTD convie ses membres et sympathisants à sortir nombreux pour le débat de ce samedi.

Il s’agit, selon Me Raphael Kpande-Adzaré, porte-parole du Front Citoyen Togo Debout, de vulgariser et de faire connaître l’article 21 de la Constitution de 1992, d’abord aux membres et sympathisants de ce regroupement d’organisations et associations de la société civile, et ensuite à toute la population.

L’article 21 stipule : « La personne humaine est sacrée et inviolable. Nul ne peut être soumis à la torture ou à d’autres formes de traitements cruels, inhumains ou dégradants. Nul ne peut se soustraire de la peine encourue du fait de ces violations en invoquant l’ordre d’un supérieur ou d’une autorité publique. Tout individu, tout agent de l’Etat coupables de tels actes, soit de sa propre initiative, soit sur instruction, sera puni conformément à la loi. Tout individu, tout agent de l’Etat est délié du devoir d’obéissance lorsque l’ordre reçu constitue une atteinte grave et manifeste au respect des droits de l’homme et des libertés publiques ».

Bref, la Constitution togolaise condamne ces violences policières et militaires contre les populations. Mieux, les auteurs de ces violences seront soumis à la rigueur de la loi tôt ou tard.

C’est en réalité ce que voudrait expliquer le Front Citoyen Togo Debout à ses membres et sympathisants demain au centre communautaire de Bè.

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here