Le free Roaming est-il vraiment en vigueur?

157

Le protocole d’Abidjan, signé le 04 janvier 2017 à Dakar, devrait permettre aux citoyens togolais en déplacement dans les 6 autres pays cosignataires dudit protocole, de communiquer sans frais supplémentaires. Qu’en est-il depuis l’entrée en vigueur de l’accord, le 31 mars dernier ?

Venu tard dans ce projet, le Togo semble être l’un des meilleurs pilotes, puisque des bribes de satisfaction fusent déjà ici et là. Plusieurs personnes en déplacement au Mali et au Burkina Faso, ont témoigné de cette satisfaction.

En clair, un Togolais en déplacement dans l’un de ces pays peut effectivement utiliser sa propre carte SIM togolaise pour recevoir et «passer des appels», sans frais de communication supplémentaires, au tarif local selon la promesse de Cina Lawson au lendemain de la signature du protocole.

Il faut noter que l’offre « free », ne concerne que le côté réception d’appels, et ce pour un plafond de 300 minutes de communication par mois.

Pour le côté appels, beaucoup de facteurs restent à vérifier, mais le système actuellement vigueur est que l’utilisateur en déplacement à l’international se voit appliquer le tarif de son opérateur de téléphonie de son pays d’origine.

Seulement, 2 des pays signataires (la Sierra Leone et la Côte d’Ivoire) n’ont pas encore réussi à mettre le protocole en vigueur. Un Togolais dans ces pays, ne pourra pas pour l’instant bénéficier du système free roaming.

Selon une investigation de Jeuneafrique, ces pays n’auraient pas encore réussi à s’entendre avec leurs opérateurs de téléphonies quant à l’application du free roaming.

Sont signataires du protocole d’Abidjan, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Conakry, le Mali, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo.

A. Lemou

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here