Le discours ambigu de Yark Damehame aux 300 réfugiés au Ghana

Ce mercredi, Yark Damehame lors de la conférence de presse suite à la première journée de la marche de l’opposition togolaises a lancé un appel aux personnes de Mango réfugiés au Ghana. Ces réfugiés estimés à près de 300 personnes sont dans le district de Chereponi à la frontière nord-est du Togo et du Ghana.

Les populations de Mango suite à la répression des militaires ont fui pour se protéger. Mango, où l’atmosphère demeure l’un des plus tristes après les dernières manifestations est presque vide. Hormis les populations qui se cachent dans la brousse, des centaines ont traversé la frontière.

A ces derniers, Yark Damehame lance : « Nous les encourageons à rentrer au pays, car rien ne vaut que de vivre chez soi. Nous leur demandons solennellement de rentrer au pays. C’est la rentrée scolaire et les enfants doivent aller à l’école ».

Mais le ministre de la Sécurité met en garde « Que ceux qui ont traversé la frontière et ne se reprochent rien, rentrent. Ceux qui ont posé des actes répréhensibles, la loi est là pour situer les responsabilités », a-t-il prévenu.

Face à ce discours ambigu et moins rassurant l’on se demande si ces populations vont se décider à regagner Mango où les militaires sont encore visibles ?

M E

Lomechrono.com