Le Directeur financier de la Société Togolaise de Handling est un obsédé sexuel récidiviste …nous en sommes fatigués

Encore une fois, le personnel de la société Togolaise de Handling dénonce une injustice et un abus d’autorité de son administration. Un haut responsable de la société,en l’occurrence le directeur financier Mr TALKPETI un vrai obsédé sexuel, l’habitué en harcèlement sexuel a encore fait parler de lui. Sa dernière victime,une employée de la société,Mlle WALA Reine qui ne pouvait plus supporter s’est plaint chez le DG. Mais le DG impuissant face à son directeur financier a juste trouvé que c’était normal que ce monsieur puisse abuser de la dame. C’est comme ça que Mme Reine WALA a proprement porté plainte chez le procureur de la République. Ce directeur financier a été interrogé et écouté par la police judiciaire et le procureur avant d’être mis en garde à vue pendant trois jours. Suite à son aveu et son pardon,. Il a été relâché pour reprendre le service.

En Mars dernier ce monsieur avait menacé le chef comptable de mort pour des raisons que nous ignorons toujours. Nous autres employés demeuront toujours stupéfaits par rapport au silence du Directeur général de la société au regard de ces agissements du directeur financier. Cependant tous ces faits sont des fautes lourdes prévues et sanctionnées sévèrement par le règlement intérieur de la société.

Le règlement intérieur en son article 21 est clair : » l’harcellement sexuel fait l’objet d’un licenciement » . A ce titre , on se demande si la justice ne s’applique uniquement que pour les autres ?

Cette situation est révoltante dans la mesure où le directeur général n’hésite pas à licencier abusivement des agents d’exécution pour des actes legers et insignifiants commis par d’autres catégories de collaborateurs. Le dernier cas en date est celui du remerciement d’un agent d’exécution qui a fait sa vacation normale de travail et qui devait être pourtant retenu. Cet agent a été purement et simplement licencié abusivement au mois d’août passé. Cette atmosphère porte à croire que les directeurs sont au déçu de la loi, ce qui justifierait ces injustices notoires.

En tout cas les agents de la société, qui sont souvent victimes de licenciement abusif suivent de très près cette affaire et attendent de voir la fin du feuilleton.

Nous passons par ce canal pour dénoncer cette hémorragie, ces discriminations et interpeller les autorités aéroportuaires et les autorités politiques de ce pays à sauver la société Togolaise de Handling en dérive. Ce qui est tellement choquant et dérangeant est la réaction du DG suite au harcèlement sexuel, il a dit à la dame << tu es une femme et le directeur est un homme, ça ne fait rien laisse ça >> Imaginez-vous ces propos d’un directeur ? Quelle impuissance de sa part ? il n’est là que pour sanctionner les faibles. En marge de tout ceci nous vous rappelons que notre société travaille sans interruption 24h/24 365/365j, sans prime d’heure supplémentaires, sans prime de nuit, sans prime de jours fériés, sans prime de risques. Bref c’est la catastrophe dans le traitement des employés. Et les délégués du personnel qui sont sensés défendre les intérêts du personnel n’ont pas les mains libres pour le faire, muselés et inexistants. Ainsi l’on se demande si nous avions encore un chef personnel, car c’est lui qui devrait informer les délégués du personnel, pourtant tel n’est pas le cas.le DG et la DARH ont étouffé l’affaire à leur niveau. Que Dieu protège la société Togolaise de Handling.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.