Le dialogue n’est pas une panacée 24 novembre 2017

Le dialogue n’est pas une panacée 24 novembre 2017
Délali Attiopou, chargée de communication du Parti des Togolais

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

En tout cas, c’est ce que pense, Délali Attiopou, chargée de communication du Parti des Togolais. Les chefs d’État ouest-africains désignés pour régler la crise togolaise proposent un dialogue entre la mouvance présidentielle et la coalition de l’opposition. Mais Délali Attiopou n’est pas du même avis. Pour elle, c’est à force d’user et d’abuser des dialogues sans se soucier de savoir à quelle sauce ils seront préparés que l’opposition s’est trouvée dans des impasses. Lisez plutôt !

Le dialogue n’est pas une panacée. Allez s’asseoir pour parler ne règle pas les problèmes sinon le Togo n’en aurait plus au bout de la 30 aine de dialogue qu’il a entériné. Un dialogue en soi ne veut absolument rien dire. C’est à force d’user et d’abuser des dialogues sans se soucier de savoir à quelle sauce ils seront préparés que l’opposition s’est trouvée dans des impasses. Aujourd’hui elle a compris la leçon et pose des préalables. Il faut surtout arrêter de faire de nos leaders des couards et des peureux. Si le mot départ ou transition choque et peut faire capoter une quelconque discussion cela veut dire tout simplement que la présidence n’a pas compris qu’elles sont les demandes et les exigences du peuple Togolais, ou du moins de celui qui descend dans les rues depuis des semaines.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Eclaircissons les choses alors Quel est le but de tout cela ? Aller dialoguer pour dire qu’on a dialogué? Aller dialoguer pour ne pas parler d’échéances ? de quand il part et de comment il souhaite partir? Alors on va demander aux togolais de quitter la rue parce qu’il y a dialogue pour parler de tout sauf de la raison pour laquelle ils sont dans la rue et se font tirer dessus depuis des mois ? Faure Gnassingbe n’est pas idiot, lui sait très bien quels sont les enjeux autour de cette discussion c’est pour cela qu’il fait de la question de sa fin de mandat un sujet TABOU. Pour l’opposition ce qui a causé la mort à nos frères et sœurs ne saurait être un sujet TABOU. La question de la FIN DE MANDAT est le cœur même du dialogue. Sinon il n’a aucune raison d’être. Ce que veulent les togolais pour cesser d’être dans la rue c’est une réponse simple à des questions tout aussi simples :

Acceptez vous de rendre aux togolais la constitution de 1992 comme promis dans l’APG? Acceptez vous que la diaspora puisse voter ? Et enfin vu que vous êtes dans votre 3ème mandat et qu’il est déjà de trop au vu de la dite constitution que nous réclamons:

1) Etes vous conscients que vous êtes de facto dans dernier mandat à la tête du Togo ?

2) Si Oui discutons sur comment nous organisons la fin de ce mandat. Nous sommes une opposition pensante, Quand nous allons discuter nous informons le peuple sur les thématiques de notre discussion et sur les requêtes que nous posons sur la table. Patriotiquement.

Delali Attiopou

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.