Le début du film entre le Togo et le Bénin

Faure-Gnassingbe-et-Patrice-talon

Il y a quelques jours, la police « béninlaise » a découvert sur le tronçon Savalou Bantè, suite à un accident de circulation. Les révélations faites par le Procureur spécial près la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET) au cours d’une sortie médiatique font état d’une cargaison de 70.000 munitions de calibres 12. Les sacs contenants les munitions étaient aspergés d’huile rouge comme s’ils contenaient des graines de palme. Le conducteur et l’apprenti survivants de l’accident sont des Togolais.

Cet accident intervenait le lendemain de l’interview du prégodent Patrice Talon sur RFI et France 24 dans laquelle il affirmait que : « Ce n’est plus un secret qu’elle a des soutiens, des sponsors, un peu partout. Et c’est d’ailleurs à ce motif qu’elle est venue évincer tous les responsables du parti « Les Démocrates ». Elle n’a jamais été opératrice économique, elle n’est pas héritière à ce que je sache. Elle a eu des fonctions politiques et du jour au lendemain, elle débarque avec des milliards », a déclaré le président « béninlais » au cours de l’entrevue parlant de la Réckya Madougou.

Les autorités togolaises ne se sont pas prononcées sur cette affaire. Curieusement, depuis quelques jours, les forces FATales sont devenues très actives. Le Togo aussi annonce une saisie de 1300 cartouches de même calibre.

« Le 30 avril 2021 aux environs de 1 heure, l’équipe de patrouille du Commissariat central de la ville de Lomé a interpellé une voiture suspecte de marque AUDI immatriculée TG-8827-AH sur le Boulevard de la République à Kodjoviakopé à hauteur du bar « La Cour des grands » à quelques centaines de mètres de la frontière avec le Ghana. Dans cette voiture suspectée se trouvaient cinq (5) passagers, dont un Togolais, deux Nigérians, un Béninois et une Ghanéenne. La voiture a été ramenée à l’unité et sa fouille en présence des passagers a permis de retrouver, soigneusement dissimulés sous les bagages dans le capot, deux (2) cartons contenant au total 1300 cartouches de chasse de calibre 12mm », a publié, hier, la Police nationale togolaise sur sa page « fesse-bouc ».

Le « Zénéral » El Yarko a fait savoir dans un communiqué rendu public le 5 mai la saisie de fusils de chasse et autres objets dangereux dans les localités de Blitta. Bientôt, les autorités « gnassingbélandaises » vont faire un gros montage montant des individus voulant prendre le trône du jeune doyen et déstabiliser le 228. Nous ne sommes qu’au tout début de ce film sans nom. On se connait trop ici.

Source : Liberté / libertetogo.info

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.