‘Le débat politicien a étouffé le débat parlementaire’

Seuls 58 députés sur 91 étaient présents ce matin pour la dernière session de la législature. Les élus appartenant à des partis membres de la coalition de l’opposition brillaient par leur absence.

‘Les militaires ont l’habitude de dire que quand l’avancée est rude, seuls les durs avancent’, a lancé Dama Dramani, le président de l’Assemble nationale.

Mais que les inquiets se rassurent, les absents toucheront bien leurs indemnités jusqu’au 31 décembre. Côté questure, les opposants répondent toujours présents.

Ainsi s’achève ce vendredi le mandat des députés au terme de 5 ans d’un travail législatif intense.

‘Cette 5e législature aura été une étape particulièrement atypique de la vie de la République. Elle est atypique par sa configuration et le rôle dans l’échiquier politique national de certains des hommes et femmes qui la composent. Le débat politicien a étouffé le débat parlementaire démocratique’, a déploré M. Dramani.

Avant de quitter ses fonctions, il a lancé un message d’espoir : ‘J’espère qu’à l’avenir la donne change au Parlement pour voir s’opérer les réformes politiques et institutionnelles acceptées et souhaitées par le peuple’.

La première session de la nouvelle Assemblée est fixée au 20 janvier 2019.

Republic Of Togo