Le Conseil Episcopal Justice et Paix : Bras armé de l’Eglise pour la promotion des droits humains

0
818


Dans le cadre des activités marquant la célébration de ses 13 ans, le Conseil Épiscopal Justice et Paix (CEJP) de l’Archidiocèse de Lomé organise, depuis jeudi, des journées portes ouvertes pour mieux se faire connaitre et présenter ses actions en promotion des droits humains.

Le Conseil Épiscopal Justice et Paix (CEJP) est une œuvre de l’Église Catholique issue du Concile de Vatican II. Cet organisme est chargé de promouvoir en son sein et dans toutes les régions du monde, la justice sociale dans et entre les nations.

Cette institution de l’Église, se bat pour promouvoir la dignité de la personne humaine, la justice sociale, les droits de l’homme, la paix, la réconciliation, le vivre ensemble et la sauvegarde de la création. Il sensibilise les fidèles, les communautés paroissiales et villageoises sur les questions liées aux injustices dans leur milieu de vie, sur les problèmes de société avec l’espoir de réduire les sources de violations des droits humains.

Le Conseil a également une préférence pour les démunis et prend parti pour les marginalisés et les exclus. Seul ou avec d’autres organisation, le CEJP aide les victimes à retrouver leur droit. « Il s’agit de contribuer à l’avènement d’un monde plus juste et fraternel », a indiqué Révérend Père Pierre Chanel Affognon.

Commencé au diocèse de Dapaong depuis 1987, les autres diocèses lui ont emboîté le pas en 2005, lorsque les Évêques du Togo ont senti le besoin de marquer leur époque. Le CEJP forme sur les paradigmes de la paix et la gestion des conflits et la non-violence, des parajuristes. Le CEJP a ses représentants sur chaque paroisse de l’Archidiocèse.

« Nous rêvons d’une société plus juste, au sein de laquelle la personne humaine, créée à l’image de Dieu, retrouve sa dignité. Nous rêvons d’une société où les hommes, les femmes et les enfants jouissent de leur droits fondamentaux comme condition préalable à la paix et au développement », a ajouté le Révérend père.

Sur l’ensemble du territoire national, à part les fidèles, toute personne peut bénéficier de l’écoute, des conseils et de l’aide du Conseil Justice et Paix.

Pendant ces 13 années d’activités dans l’Archidiocèse de Lomé, le Conseil Épiscopal Justice et Paix a informé, conseillé et accompagné plus de 500 victimes sur des divers problèmes, notamment les veuvages et orphelinats, héritages, litiges fonciers, recouvrement de dettes, scène de ménages, refus de paternité, prises en charge des enfants, détenus, viols, vols, escroquerie, abus de confiance et d’autres procédures judiciaires.

Pour célébrer en beauté ces 13 ans d’activités, des journées portes ouvertes, couplées des conférences débats sont organisées à CESAL. Ces activités prendront fin ce samedi.

Source : www.icilome.com