Le combat de Suzanne Aho-Assouma pour les droits de l’enfant

0
409

Suzanne Aho-Assouma, l’ancienne ministre de la Santé (2003-2006), a été réélue fin juin pour un mandat de 4 ans au Comité des Nations Unies relatif aux Droits de l’Enfant. 

Le Comité est un organe international indépendant qui contrôle l’application de la Convention relative aux Droits de l’Enfant par les États parties. Il est composé de 18 experts indépendants de haute moralité et possédant une compétence reconnue.

Cet organe assiste les États dans la mise en œuvre de la convention, en collaborant avec les autres agences des Nations Unies et les organisations non-gouvernementales et en diffusant le plus largement possible des informations sur les droits de l’enfant.

Mme Aho-Assouma a bien l’intention de réformer un certain nombre de choses dans son pays.

Elle veut notamment s’attaquer à la délivrance des certificats de naissance.

Un service gratuit à Lomé, mais payant ailleurs. Une situation qui n’est évidemment pas satisfaisante, explique-t-elle.

D’autres chantiers seront lancés pour renforcer les droits de l’enfant.

Republic Of Togo