Le camion et la ‘soldatesque’

En ces temps troublés, mieux vaut se méfier des informations diffusées sur les réseaux sociaux et par certains journaux. Elles sont en général inventées de toute pièce pour alourdir le climat et exacerber les tensions.

Le journal pro-opposition Liberté titrait lundi ‘La soldatesque du pouvoir violente les militants et les leaders de l’opposition’. Une photo d’un individu au sol illustrait l’article avec une légende précisant ‘qu’un camion avec à son bord des militants du PNP qui voulait éviter les brutalités militaires s’est renversé faisant de nombreux blessées.’ Un accident survenu lors de la manifestation organisée samedi dernier.

Exemple type de la désinformation dont les lecteurs sont chaque jour les vrais victimes.

La réalité est évidemment à l’opposé de ce que prétend le quotidien.

Effectivement, 5 personnes ont été blessées dans ce camion. La cause de l’accident est la surcharge et la perte de contrôle du conducteur. La ‘soldatesque’ n’y est pour rien.

Ultime précision, le poids lourd n’avait pas l’objet d’aucun contrôle technique depuis 2017 et circulait sans police d’assurance.

On signalera enfin que les camions sont destinés au seul au transport des marchandises.

Republic Of Togo