L’Association Alu Togo dans une nouvelle dynamique

Tout en faisant de la lutte contre l’importation des produits d’origine douteuse l’une de ses priorités, l’Association Alu Togo (2AT) ambitionne de mettre un accent particulier sur la formation et la sensibilisation de ses membres.

Le bureau exécutif de cette association, incarné par Holali Dzoumedor, mène depuis quelques mois un combat contre l’importation au Togo des produits aluminium de mauvaise qualité. Parallèlement, il veut préparer une série de formations à l’endroit de ses membres dont l’objectif est de les former sur la vie associative d’une part, et d’autre part les outiller afin qu’ils s’inscrivent dans la même logique que l’équipe dirigeante.

« Soutenue par l’Association des consommateurs togolais (ATC), l’association Alu Togo, après avoir soulevé le problème de santé publique que le plomb pose auprès des autorités compétentes, propose une solution, celle qui consiste à obliger leurs fournisseurs à fixer le prix de leurs produits en fonction de la qualité de ceux-ci. Ce que ne veulent pas entendre les commerçants véreux. Selon nos informations, certains profitent de leur position dominante pour imposer à leurs concurrents un prix unique sur tous les matériaux de matière différente, de qualité différente. Une sorte de monopole », avions-nous écrit entre-temps dans une publication. La donne n’aurait pas changé totalement bien que certains importateurs réfutent cette accusation.

Holali Dzoumedor

Aujourd’hui, une place importante est accordée au plaidoyer, murmurent certains membres au sein de 2AT. En effet, le bureau exécutif travaille sur une meilleure collaboration entre l’association et les importateurs de produits aluminium de telle sorte que ces derniers soient plus ouverts aux échanges voire discussions. Objectif, que les deux parties en ressortent gagnantes.

« Nous travaillons dans l’ombre au profit de nos membres. Lentement mais sûrement, les choses avancent. Nous pouvons vous confirmer qu’un de nos fournisseurs a même accepté certaines de nos propositions. Nous les rendrons publiques dans les tout prochains jours », nous glisse un membre du bureau exécutif en off avec la précision qu’ils communiqueront « au moment opportun ».

Source : icilome.com