L’assassinat de Sylvanus Olympio, c’est l’installation d’un groupe de terroristes au Togo

L’ASSASSINAT DE SYLVANUS OLYMPIO, C’EST L’INSTALLATION D’UN GROUPE DE TERRORISTES AU TOGO

En tuant une telle personne en la remplaçant par quelqu’un qui ne pense qu’au bien matériel. Le résultat ne peut être que le Togo là que nous avons.

Comment peut- on être fier d’avoir tué une telle personne à cause de 300000 f CFA ?

Quand les terroristes commettent leur crime, ils font une annonce sur les médias pour le signer.

C’est ce que nous avons constaté en 1963 dans Paris Match où il affirmait d’être l’auteur de l’assassinat d’un tel monument vivant sans gêne.

Car l’important, c’est la promesse du patron pour avoir une vie de rêve comme les administrateurs blancs, au détriment de l’avenir de toute une nation.

Et depuis lors, le togolais ne raisonne que par le pied. Et nous assistons à une déshumanisation complète de l’Homme au Togo.

Le règne de la raison tué par la jalousie, l’envie, la médiocrité, l’ignorance.

Le résultat, c’est d’être fier de mettre en prison les élèves en 2022 et d’aller jouer médiateur pour la libération des mercenaires ivoiriens.

Le résultat est d’avoir le courage de licencier 116 enseignants titulaires dans un environnement où ce sont des enseignants volontaires ( EV ) qui interviennent dans pleins d’établissements scolaires au Togo.

Et que sans les enseignants de privée, l’école togolaise serait depuis à la ruine.

L’assassinat de Sylavanus OLYMPIO, c’est le terrorisme contre l’espoir, le développement, l’émergence du Togo.

C’est l’inauguration au Togo du règne des monstres sociaux.

C’est pour cette raison que dans des villages où il n’y a pas d’eau potable ni pharmacie, ni dispensaires , ni de route de désenclavement…., vous verrez leurs habitants accepter de bourrer les urnes pour les terroristes de 1963 pour deux mille francs , de promesses de moto , du sel ….

Des villages qui n’ont même pas d’ambulance pour évacuer leurs malades votent les terroristes de 1963 jusqu’à 120 %.

Et qu’en ville, on peut venir justifier les individus armés en 2017 qui tuent, bastonnent les civils qui réclament une vie décente comme ces jeunes appartenant à un comité d’auto-défense du quartier.

Nous devons mettre dehors les terroristes qui ont pris en otage le Togo depuis 1963 jusqu’à aujourd’hui.

En se rappelant toujours de la mort de Sylvanus Olympio, on se demande toujours, comment est-ce que on peut anéantir l’espoir de tout un peuple ainsi ?

Sylvanus Olympio est tué, mais ces idées, sa vision sont là. Il nous revient de travailler à redonner vie aux idéaux de Sylvanus OLYMPIO pour la fin du règne des terroristes en col blanc au Togo.

Nous sommes une génération de résultats positifs.

La victoire est la nôtre maintenant.

fovi katakou (b-a-b-a, RAL)

Nature-Homme-Société

Source : icilome.com