L’ANVT accompagne les jeunes de bout en bout

360

Des volontaires en fin de mission protestent contre l’absence de perspectives d’avenir après leur formation qualifiante de 5 ans.

L’Agence nationale du volontariat (ANVT) a donné des éléments qui permettent de mieux appréhender le contexte.

L’année 2016 a vu la fin de mission des premiers volontaires nationaux (VN) mobilisés dès 2011. Sur les 1000 VN (300 pour la vague 1 et 700 pour la vague 2), seuls 396 ont finis les 5 années de mission.

Conformément au plan stratégique de l’ANVT qui met un accent particulier sur le post-volontariat, notamment par l’intermédiaire de mesures d’accompagnement à l’insertion socioprofessionnelle, l’Agence a réalisé le bilan de compétences et le profilage systématique de tous les volontaires nationaux.

Ce processus a pour objectif de disposer d’une base de données actualisée adressée aux potentiels recruteurs qui pourront s’adresser directement à l’agence.

En outre, l’ANVT a en amont et bien avant la fin de mission, effectué un plaidoyer actif auprès des structures d’accueil (société civile ou institution de l’Etat) pour qu’un contrat salarié puisse être proposé aux volontaires au regard de leur expériences et des besoins exprimés. 

C’est le cas notamment pour le recrutement de volontaires au sein du corps du personnel de la santé, de l’Ecole Normale des Instituteurs (ENI)  et de l’ENS, du concours interne du ministère de la Communication et de la CEET (compagnie d’électricité).

Parallèlement, l’Agence propose des formations en entrepreneuriat, en développement personnel et compétences de vie, ainsi que différents modules nécessaires à la jeunesse pour démarrer une activité et s’installer à son propre compte. 

Pour ceux qui ont des projets d’affaires dignes d’intérêt, l’ANVT a fait le lien avec les responsables du FAIEJ et du PRADEB afin d’examiner les modalités de financement.

Enfin, l’agence a mis en place un réseau de professionnels, spécialisés en coaching pour accompagner les volontaires en fin de mission dans le choix de leur parcours futur.

Pour les autorités, pas question de laisser les volontaires en fin de mission sur le carreau. C’est toute une politique d’accompagnement qui est développée. 

La finalité du volontariat est de permettre aux jeunes d’avoir les meilleurs atouts pour démarrer leur vie professionnelle. 

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here