Langue Serpentine : Les Togolais décidés à chasser les Tchadiens de la dynastie Eyadema !

150

Le Togo traverse une onde de choc. Ça défouraille de tous les côtés. Ça se joue dans le sang. La manifestation d’hier samedi a enregistré entre 5 et 7 morts. Et ce n’est pas terminé.

Langue Serpentine : Les Togolais décidés à chasser les Tchadiens de la dynastie Eyadema !

Le Parti National Panafricain qui a organisé la manifestation pour le retour à la limitation des mandats du Président de la République et le respect des droits, demande au peuple togolais de descendre dans tous les quartiers , sur toute l’étendue du territoire , pour faire tomber la dictature de Gnassingbé. La diaspora togolaise du monde entier s’est mobilisée. L’ex commandant de la gendarmerie, Olivier Amah Poko appelle les hommes en tenue de ne plus tirer sur les citoyens.

Quand on se rend compte que le Togo est un pays de l’ Afrique de l’Ouest où on entend les sons de cloches de la démocratie, il y a quelque chose qui cloche et qui sonne faux. Le Bénin, le Cap Vert, le Ghana, le Sénégal, le Nigeria sont des exemples de démocratie. Suivent la Côte d’ Ivoire, le Mali, le Niger, le Libéria, la Guinée où on change les présidents. La Sierra Leone et la Guinée Bissau sont entrés dans la danse en se débarrassant de leurs dictateurs en 2012, par coups d’ États. Les Burkinabè sont descendus dans la rue pour chassser Compaoré. Jammeh qui voulait jouer au King- Kong, a été délogé de son palais par la CEDEAO pour aller se réfugier en Guinée Équatoriale, pays d’ Afrique centrale où règnent les dynasties et les présidents à vie.

Quand on remonte les origines de la dynastie Eyadema qui règne au Togo depuis 50 ans, on se rend compte qu’ils sont originaires du Tchad, et souffrent de la maladie héréditaire des dirigeants de la jungle d’ Afrique centrale.

Les archives coloniales françaises mentionnent qu’Étienne Eyadema de père et de mère inconnus , né vers 1930, en provenance du Tchad, a été recruté dans l’armée coloniale française au Dahomey, en 1953. Après avoir servi comme cuisinier en Indochine, Algérie, Niger, il est envoyé au Togo en 1962. Il fait partie du commando qui assassine le premier président élu du Togo, Sylvanus Olympio, le 13 janvier 1963.

C’est quand Eyadema prend le pouvoir qu’il commence sa métamorphose en commençant par faire disparaître ses balafres qui trahissent ses origines tchadiennes. Il se débarrasse de son prénom Étienne pour devenir Gnassingbé Eyadema. Il change son âge et est désormais né le 26 décembre 1935. Subitement, il se crée une maman en 1980 du nom de N’ Danida née en 1878. Et miracle, elle l’a accouché quand elle était déjà âgée de 54 ans!

Gnassingbe Eyadema a un cimetière d’assassinats politiques et civils à la hauteur des dictateurs sanguinaires d’Afrique centrale qui mettent leurs peuples dans les bouteilles. Le rejeton Faure Gnassingbé , est sur le même chemin que son père tchadien. Comme le disait Hervé Bazin: « la plupart des pères aiment se répéter chez leurs enfants ».

J. Remy Ngono
Le vaillant peuple togolais est debout. Les peuples d’ Afrique centrale sont couchés devant les dictateurs.

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here