L’ANC en rajoute sa couche

En
ajout à ce climat enrhumé, l’Anc a fait mardi une sortie où elle annonce
saisir la Cour de Justice de la Cedeao pour l’annulation pure et simple et la
reprise de la présidentielle du 22 février 2020 au Togo.

Le
parti orange dénonce entre autres le gonflement par la Cour constitutionnelle
du nombre d’inscrits qui passe de 3,614 millions à 3,738 millions soit une
augmentation de 124.730 personnes, une augmentation du nombre de votants qui
passe lui de 2,769 millions à 3,349 millions soit une augmentation de 580.703
votants rajouté.
Le parti du candidat malheureux
Jean-Pierre Fabre dénonce par ailleurs que la Cour constitutionnelle a revu à
la baisse de 192.681 voix le nombre de suffrage exprimé pendant qu’elle a omis de mentionner les
bulletins nuls dont le nombre calculé selon le parti, sur la base de la Cour
elle-même s’élève à 963.113 soit plus de 11 fois le chiffre publié par la Ceni.

Face à tout ceci, «la seule porte de sortie de l’impasse est l’annulation pure et simple de ce scrutin et sa reprise dans des conditions de transparence et d’équité conformes aux normes et pratiques internationales», a conclu l’Anc qui rappelle qu’il est temps de mettre fin aux drames électoraux au Togo.

source : Fraternité

Source : TogoActu24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.