L’ANC a tout intérêt à faire cavalier seul

247

Franchement difficile d’y voir clair. La stratégie de l’ANC (opposition) semble confuse concernant sa participation aux élections législatives du 20 décembre prochain.

Invité vendredi d’une radio privée, Eric Dupuy, l’un des membres de ce parti, a tenté d’éclairer les auditeurs. Pas certain qu’il y soit parvenu.

L’ANC exige que les réformes institutionnelles et constitutionnelles soient menées avant la tenue du scrutin, a-t-il rappelé. Dans l’intervalle, pas question de siéger à la Commission électorale.

Mais en même temps, M. Dupuy laisse entendre que sa formation pourrait participer aux élections. Pas de boycott donc.

Plus surprenant, Eric Dupuy explique que dans cette hypothèse, l’ANC ira seule au scrutin sans les autres partis formant l’actuelle coalition de l’opposition.

‘Il faut savoir tirer des leçons du passé. On ne peut pas aller ensemble aux élections, ça ne servira à rien’, a-t-il déclaré rappelant les expériences précédentes d’union qui s’étaient soldées par un échec.

L’ANC, principal parti de l’opposition, et le mieux implanté nationalement, sait que faire cavalier seul est un atout. Accepter de partager le gâteau avec les autres petits partis n’a pas un grand intérêt politique.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here