L’ANAFOOT contre les violences exercées sur les arbitres

35
Togo

La 16ème journée du championnat national de première division (D1) au Togo a été émaillée de violences lors des rencontres Gbikinti-Gomido à Kabou, Foadan-Dyto à Dapaong et Kotoko-Arabia à Lavié. Des actes de violences qualifiés de « Barbares » contre les arbitres et certains responsables de ces différentes équipes qui participent à cette 16ème journée de championnat n’ont pas laissé l’Association nationale des arbitres de football du Togo (ANAFOOT) indifférente.

Ce lundi 11 février, L’Association nationale des Arbitres de Football du Togo a rendu public un communiqué dans lequel, elle déplore la situation qui a prévalu lors de la 16ème journée du championnat national D1. Elle souhaite que justice soit rendue aux blessés et que les responsables de ces actes de violence soient châtiés conformément à la loi.

L’ANAFOOT invite la Fédération Togolaise de Football à prendre des dispositions. Le communiqué indique que « les matchs programmés sur les différents stades ont connu des dénouements divers et variés. Les cas les plus frappants qui demeurent sans doute ceux terminés sous la forme d’une partie de chasse à l’homme. Il s’agit en l’occurrence des rencontres Gbinkinti-Gomido joué à Kabou, Foadan-Dyto joué à Dapaong et Kotoko-Arabia joué à Lavié. Toutes ces rencontres ont été émaillées d’actes d’une rare violence qui visaient principalement les arbitres ».

Face à la gravité de ces « actes barbares, primitifs et antisportifs » qui tendent à se généraliser sur tous les stades, et convaincue du fait que la préservation de la santé et de l’intégrité physique de l’Etre humain est non négociable, l’ANAFOOT « exige que la fédération Togolaise de Football et toutes les parties concernées fassent diligence, pour une prise en charge médicale totale, efficace et immédiate des blessés ». L’association estime que les arbitres ne pourront plus diriger les matchs de championnat dans ces conditions.

« Ainsi, l’ANAFOOT demande aux arbitres de ne pas répondre aux désignations sur la prochaine journée des matchs de championnat des Première et Deuxième Divisions ainsi que sur les matchs des championnats régionaux de Troisième Division qui se jouent dans les ligues, que la Fédération Togolaise de Football prenne des dispositions palpables et vérifiables sur les stades en vue d’assurer le déroulement dans la quiétude des rencontres de championnat et aussi que l’Association Nationale des Arbitres de football du Togo (ANAFOOT) voudrait assurer le monde sportif en général et celui du Football en particulier que ses actions n’ont pour seul et unique objectif que la préservation de l’intégrité physique de ses membres (les arbitres) sur les terrains de jeu. Aucune autre interprétation ne saurait donc être apportée à sa démarche », souligne le communiqué.

Pour le moment, pas de réaction de la Fédération togolaise de football (FTF) ni de sa commission de discipline.

Nicolas

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here