La voie médiane

Le projet d’organiser un référendum afin que les Togolais suissent se prononcer sur une éventuelle modification de la constitution est pertinent, estime Agbéyomé Kodjo, le président d’Obuts (opposition).

Cependant, son organisation risque d’être coûteuse et techniquement compliqué à organiser, estime l’ancien Premier ministre qui préconise une seconde lecture du texte à l’Assemblée avec l’ajout au projet initial ‘de tous les amendements adéquats à portée réaliste’.

La révision de la constitution porte sur une limitation du mandat présidentiel à deux fois 5 ans et sur l’introduction d’un mode de scrutin majoritaire uninominal à deux tours.

De son côté, l’opposition réclame un retour à la constitution de 1992 qui prévoit un maximum de 2 mandats pour le président de la République.

Cette disposition, si elle est adoptée, prendra effet à partir de 2020, année de la prochaine élection présidentielle.

Republic Of Togo