La responsabilité du PNP dans les violences à Mango

Les manifestations de l’opposition et du parti au pouvoir se sont déroulées sans incidents à Lomé. En revanche en province on signale des troubles.

A Mango (500 km de Lomé), où aucun rassemblement n’avait été autorisé, des militants comme appartenant au PNP se sont livrés à des violences.

‘Les évènements qui se sont déroulés à Mango sont très inquiétants, a souligné dans la soirée le ministre de la Sécurité Damehame Yark. Des actes inimaginables ont été commis par des manifestants du PNP bien identifiés. Ils ont molesté des sympathisants d’UNIR et ont attaqué les maisons où sont logés les fonctionnaires de police et de gendarmerie. Le bilan est de un mort, un jeune de 10 ans. Par ailleurs, 10 personnes ont été blessées par balle : fusil de chasse et arme de guerre’.

Une enquête a été ouverte.

 ‘Je souhaite est que les manifestations prévues demain se déroulent dans de bonnes conditions’, a conclu le ministre.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.