La presse togolaise se dote d’une convention collective

La presse togolaise se dote d’une convention collective

(Togo Officiel) – Au Togo, les journalistes et professionnels des médias disposent désormais de leur convention collective sectorielle. Un document consensuel a été paraphé vendredi 14 octobre à Lomé par les organisations professionnelles de la presse, les syndicats de journalistes et la Direction générale du Travail, en présence de plusieurs membres du gouvernement.

Le document, riche de 35 pages et de 104 articles, est le fruit de longues négociations intersyndicales, et surtout l’aboutissement d’un processus laborieux mis en branle après les états généraux de la presse en 2014 et relancé en 2020 avec l’accompagnement du ministère de la communication et des médias.

78ayewouadan rt

Concrètement, cette convention fixe les conditions d’exercice de la profession, conformément au nouveau Code de la presse et de la communication adopté il y a trois ans, ou encore les droits et devoirs des employeurs. Sont également à mettre en exergue, les points liés aux grilles salariales, les primes ou encore les formations professionnelles.

Un pas essentiel vers la professionnalisation

Si pour les principaux acteurs, il s’agit d’un “tournant décisif dans le mode de gestion des médias et de la carrière des journalistes du Togo”, la signature de cette convention balise surtout la voie à l’opérationnalisation du Fonds de soutien et de développement de la presse, institué par le gouvernement pour amener à un “quatrième pouvoir” plus professionnel.

Cette signature est sans doute un acte de rupture et un acte de clôture”, a indiqué le ministre de la communication et des médias, qui a salué l’issue des discussions et réitéré la volonté du gouvernement en vue de l’amélioration des conditions dans le secteur.

Les entreprises de presse doivent désormais prendre leurs responsabilités”, a en outre insisté Akodah Ayewouadan.

Un moratoire d’un an, reconductible, a été retenu pour faciliter la transition vers l’entrée en vigueur de la convention.

Pour rappel, le secteur des médias compte à ce jour, près de 400 organes (titres, radios, télévisions ou presse numérique confondus).

Source : RepubliqueTogolaise.com