La population empêchée de rallier les points de rassemblement

Apparemment, l’appel à manifester de l’opposition n’arrange pas l’autre bord. Les tentatives de ralliement des points de rassemblement des manifestants relève du parcours du combattant.

Ce n’est pas un secret. Les appels à manifester des 14 partis de la Coalition de l’opposition qui protestent contre le pouvoir de Faure Gnassingbé connaissent un monde fou, surtout les samedis.

Ce samedi encore est le troisième et dernier jour des manifestations prévues cette semaine.

Pour empêcher les populations de Lomé et de l’intérieur de répondre à l’appel de ce samedi, pour une énième fois, le pouvoir a mis sa machine de dissuasion en marche.

Sur la route de Kpalimé, plus précisément à Kévé, un dispositif militaire est en place. Ce dispositif a établi un contrôle systématique des pièces d’identité. Et, quiconque n’a pas ses papiers n’est autorisé à passer les barrières pour se rendre à Lomé pour participer à la marche de ce jour.

A Adidogomé Lapampa ou au niveau de la BTCI, c’est le même scénario. Agoè connaît également le même sort au niveau de Tv2.

Visiblement, Lomé et ses environs sont mis en état de siège. C’est ce qu’a d’ailleurs dénoncé jeudi dernier, Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la Coalition de l’opposition.

Edem (Stagiaire)

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.