La plupart des trafiquants de drogue sont togolais

Le trafic de stupéfiants ne faiblit pas, même si les saisies en légère baisse illustrant l’efficacité des services anti-drogue.

En 2017, L’Office central de répression du trafic illicite des drogues et du blanchiment (OCRTIDB) a intercepté une tonne d’héroïne et de cocaïne.

318 trafiquants et passeurs ont été appréhendés par la police et la gendarmerie dont une grande majorité de Togolais. 

Les stupéfiants saisis comprennent aussi du cannabis et des drogues de synthèse.

L’OCRTIDB n’a pas indiqué si la drogue saisie était destinée au marché local ou à l’export. Les pays d’Afrique de l’Ouest sont généralement des points de transit vers l’Europe et les Etats-Unis.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.