La LCT sur le “profond” malaise social du Togo 5 avril 2018

361

La LCT sur le “profond” malaise social du Togo                                                                             5 avril 2018
Illustration

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

DECLARATION DE LA LIGUE DES CONSOMMATEURS DU TOGO RELATIVE A LA SITUATION SOCIALE DU TOGO.

La Ligue des Consommateurs du Togo suit avec indignation et étonnement le développement de l’actualité sociopolitique depuis bientôt un mois. Les événements des dernières semaines et les revendications dans le secteur de la santé, de l’administration générale et de l’éducation ont amené chacun en ce qui le concerne aux durcissements des stratégies de lutte. Face au silence organisé des autorisés en chargé de ces différents secteurs, le SYNPHOT, principale organisation syndicale du secteur de la santé s’est vu obliger après consultation de sa base lors d’une assemblée générale organisé le 12 mars 2018 de décider d’une grève dont les objectifs restent la satisfaction de sa plateforme revendicative traduite par l’équipement des centres de santé en vue de l’amélioration de leur condition de travail, l’intégration à la fonction publique les agents non fonctionnaires et le recrutement du personnel en réponse aux besoins des ressources humaines dans le secteur.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Plusieurs organisations syndicales dans le secteur éducatif depuis 2011 et ceci presque toutes les rentrées scolaires ont mis en discussion leur plateforme revendicative qui n’a pas été parachevée en terme de satisfaction. A tout ceci s’ajoute les revendicatives des agents de l’administration générale portée par la Synergie des Travailleurs du Togo mise aussi en quarantaine par les autorités.
Les grèves sans insouciances des autorités en charge de ces secteurs du pays traduisent la profondeur du malaise social dans lequel se trouvent les populations, les consommateurs des services desdites secteurs.
Vu la situation dans le secteur de la santé avec plusieurs victimes, la Ligue voudrait exhorter vivement le gouvernement à engager des discussions franches et sincères avec les grévistes dans l’optique de mettre fin à l’enregistrement des victimes, morts évitables.
La LCT ne restera pas passive, inactive devant la souffrance des populations pour cause des actes d’insouciances et du mépris des autorités en charge de ces secteurs.

Si aucune solution n’est trouvée pour l’apaisement de la situation, la ligue serait dans l’obligation d’appeler les populations pour des actions aux cotés des organisations syndicales.
La LCT demande aux parents d’élèves, aux patients, aux élèves, aux femmes de se tenir prêts pour répondre à son appel pour dénoncer cette situation dangereuse crée à volonté car lesdites revendications trouvent leurs sources dans l’absence de la mise en œuvre des droits économiques et socioculturels qui sont les droits fondamentaux reconnus par les instruments internationaux et notre constitution.

Pour finir, la ligue invite le gouvernement à libérer dans un bref délai les syndicalistes arrêtés arbitrairement et détenus dans la prison civile de Kara.
Fait à Lomé, le 5 mars 2018
Pour la LCT,
Le Président.
Emmanuel SOGADJI

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here