La LCT dénonce l’utilisation de matériels périmés sur les malades au CHU-S.O 4 septembre 2018

44

La LCT dénonce l’utilisation de matériels périmés sur les malades au CHU-S.O                                                                             4 septembre 2018

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

Lomé, le 03 septembre 2018

Réf : 102/08/18/LCT/SG

Le Secrétaire Général
A
Monsieur le Ministre de la Santé et de la Solidarité Nationale.
Lomé.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Objet : Affaire de l’usage de matériels périmés
au service de traumatologie du CHU SO

Monsieur le Ministre,

Nous avons appris avec stupeur, tout comme les Togolais, les révélations faites par le Bihebdomadaire L’Alternative N°731 du vendredi 31 août derniers dans ses colonnes.

Selon ces révélations, il se passe de pratiques peu orthodoxes au sein du Centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio. Celles-ci consistent à l’usage de matériels périmés, de provenance douteuse par des médecins en service dans cet hôpital. Ces faits, extrêmement grave viennent encore une fois mettre au grand jour la mauvaise réputation du seul « hôpital de référence public » de notre pays. Selon l’auteur de l’article, il s’agit de pratiques criminelles dont font usage de médecins associés sur des malades souffrant de maux divers. Ces personnages dits médecins qui s’adonnent sans aucun scrupule, sous prétexte d’une pseudo mission humanitaire, à cette escroquerie mêlée d’un cynisme cruel et sinistre.

Comment ne pas se remémorer d’autres scandales que les Togolais connaissent bien, et qui ont rendu cet hôpital « très célèbre » : mauvais accueils, vols de médicaments, sur-prescription en vue de subtiliser certains produits pharmaceutiques aux malades, mauvais soins aux patients, négligence… La liste est longue, pour parler de ce centre de santé. Trop c’est trop. Il est impérieux que l’autorité publique montre aux Togolais que nous sommes, qu’il est temps d’agir. Vous devez agir à votre niveau. Agir, c’est montrer réellement que vous êtes à la tête d’un ministère de la santé ! Agir, c’est vouloir se départir de ces pratiques mafieuses, volontairement et cyniquement orchestrées par de personnes censées protéger les patients au lieu de les détruire. Agir, c’est décourager ces personnages qui tuent et endeuillent des familles. Agir, c’est punir ces personnages qui font peur aux Togolais et qui les découragent à aller se soigner au Centre Hospitalier Universitaire Sylvanu Olympio.

Monsieur le Ministre, jusqu’à quand les Togolais vont déplorer ces mauvaises habitudes ? Jusqu’à quand le peuple togolais restera sans voix devant la cupidité à outrance de certains médecins véreux, qui, quand ils ne désertent pas leur lieu de travail pour aller travailler dans leur clinique, volontairement font mal leur travail et s’organisent en association de malfaiteurs ? Jusqu’à quand allons-nous rester les bras croisés devant ces forfaitures qui n’honorent guère votre ministère ?

Le peuple togolais, les consommateurs togolais vous demandent d’agir. Il est urgent que vous demandiez une enquête sérieuse sur les faits incriminés afin de déceler la vérité. Ainsi, vous devez pouvoir prendre les mesures nécessaires à l’encontre des personnes responsables afin d’éviter le retour de telles habitudes, et ce, sur toute la chaîne de commandement. Tous les médecins qui se sont associés pour détruire des vies en administrant de produits et matériels périmés doivent payer pour tous les crimes commis. Il en va de votre crédibilité et de votre raison d’être à la tête de ce Ministère. Ce faisant, vous accomplissez ainsi, une responsabilité vis-à-vis de la nation togolaise.

Dans l’espoir que vous prendrez la mesure et l’ampleur de cette affaire, recevez Monsieur le Ministre, nos salutations distinguées.

IHOU K. Ignèza

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here