Home Société La feuille de route gouvernementale : un énième instrument de propagande ?

La feuille de route gouvernementale : un énième instrument de propagande ?

0
369
Gouvernement-propagande.jpg

http://gtaassurancesvie.tg

« Longtemps marginalisé, le septentrion ivoirien fait désormais l’objet d’une attention toute particulière du gouvernement et des agences de développement international. La série d’attaques, en 2020 et 2021, non revendiquées et attribuées par les autorités et les experts en sécurité à des groupes jihadistes sahéliens, est à l’origine de ce revirement. À côté de la fourniture de services de base aux populations, l’emploi des jeunes est considéré comme une priorité absolue ».

C’est la conclusion à laquelle est arrivé le Monde Afrique dans son enquête intitulée « Comment Abidjan réussit à contenir la poussée jihadiste au nord du pays », publiée le 24 janvier dernier.

Une enquête qui a révélé comment l’exécutif ivoirien s’est attaché à lancer en « janvier 2022 un plan en faveur de la jeunesse d’un montant de 32 milliards de francs CFA sur trois ans », convaincu qu’il est que « la réponse militaire ne peut pas tout et que le désœuvrement explique en partie l’attraction exercée par les groupes jihadistes ». On pense au Togo, cet autre pays où l’heure est également à la lutte contre ces forces du mal qui prêtes à tout à répandre la terreur.

Comme son homologue ivoirien, Faure Gnassingbé s’active aussi de son côté pour contrecarrer les desseins de ces terroristes.

Aussi a-t-il échangé à Kara le 24 janvier dernier avec les directeurs régionaux des régions Centrale, de la Kara et des Savanes, afin de faire le point des lieux de la mise en œuvre des projets sociaux prioritaires au niveau local, lesquels projets sont inscrits dans la feuille de route gouvernementale. « Ce cadre, que le Chef de l’État a voulu interactif et dynamique, s’inscrit dans l’optique de rencontres régulières avec les acteurs impliqués à divers niveaux dans la mise en œuvre, l’évaluation et le suivi des projets prioritaires de la Feuille de route gouvernementale à l’horizon 2025 », a précisé le gouvernement.

Bien avant, il y a eu le programme d’urgence pour les Savanes qui a engagé, selon le gouvernement, pour satisfaire les animateurs près de 50 milliards FCFA, histoire de faciliter l’accès à l’eau potable, à l’électricité, outre la construction des infrastructures sanitaires et éducatives ainsi que des pistes rurales, dans les différentes localités de la région.

Des actions qui se poursuivront jusqu’en 2025, si l’on en croit la feuille de route gouvernementale. On voit bien que le fils de Gnassingbé Eyadema veut mettre les bouchées doubles. Mais s’y prend-il avec la manière ? Les chiffres du gouvernement vont-ils refléter la réalité ? Ou tout ce numéro est avancé pour encore flouer l’opinion ? Quand on sait la place de choix qu’occupe la propagande dans la gouvernance  d’un système plus que vieillissant, il y a lieu de douter. Une chose est sûre : Faure et son équipe sont au pied du mur sécuritaire.

L’avenir nous dira s’ils ont restitué la leçon sociale.

Avec Le Correcteur

Source : Togoweb.net