La Directrice de l’EPP Dikamé au centre d’une controverse

43

A l’école EPP Dikamé, dans la préfecture d’Agoè-Nyivé, la gestion de la Directrice Boukari Mariana Diana est vivement critiquée. Les parents d’élève lui reprochent la gestion opaque des frais parallèles.

L’information est signée Liberté N°2575 du vendredi 8 décembre 2017. A l’école primaire publique de Dikamé, les parents d’élèves n’en peuvent plus de continuer à payer des frais parallèles dont ils ignorent comment ils sont utilisés.

Depuis 2008, l’école primaire est gratuite. Dans certains établissements, pour faire face à des charges supplémentaires, les parents d’élèves mettent la main à la poche. A Dikamé aussi, cette formule est valable. « Mais cette harmonie a été rompue dès la rentrée 2014-2015 », écrit le journal.

Raison, rapporte le journal, en citant une source : « En 2014, le gouvernement nous a envoyé une directrice, mais son arrivée a changé les choses dans notre localité. Les parents se plaignent de plus en plus des efforts que la nouvelle directrice leur demande de faire ».

Les efforts exigés sont tels que les parents d’élèves concluent que l’école primaire n’est plus gratuite à Dikamé. Ces derniers et les populations de la localité, précise l’auteur de l’article, « ont saisi le ministère des Enseignements Primaire, Secondaire et de la Formation professionnelle pour exiger le départ de Mme Boukari Mariana Diane ».

La parution quotidienne ajoute qu’il a tout fait pour joindre l’incriminée mais en vain.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here