La diaspora malienne au Togo se prépare pour la présidentielle du 29 juillet

80


Les Maliens s’apprêtent à se rendre aux urnes le 29 juillet 2018 pour élire le président qui devra conduire le pays durant les cinq (05) prochaines années. Ils auront le choix entre renouveler leur confiance à Ibrahim Boubacar Keita (IBK) pour un second et dernier mandat ou choisir l’un des 23 autres candidats. Les Maliens de la diaspora auront également la chance d’accomplir cet acte civique. Ceux vivant au Togo aussi se préparent en conséquence. La campagne électorale qui s’achève le 27 juillet bat son plein dans le calme, la sérénité et la fraternité, comme le souligne Issouf Coulibaly, président du Haut conseil du Mali du Togo.

Le Togo est une terre d’hospitalité. C’est connu et les Maliens qui vivent dans notre pays, estimés à près de 8000 ne diront pas le contraire. Ils s’apprêtent à choisir celui qui va gouverner leur pays durant les 5 prochaines années. Et d’après les informations, tout se déroule parfaitement. Depuis l’ouverture de la campagne électorale, aucun incident majeur n’a été signalé. Les 24 candidats en lice ne sont pas logés à la même enseigne. D’après Issouf Coulibaly, il y a eu au moins les représentants de 8 candidats qui se sont signalés sur le terrain au Togo et battent campagne.

« Les Maliens vivant au Togo se portent à merveille grâce à l’hospitalité du peuple togolais mais aussi à la disponibilité des autorités togolaises qui mettent tout en œuvre pour nous garantir notre intégration. Nous vivons en parfaite harmonie avec nos frères togolais. […]. C’est un moment très crucial dans la vie des Maliens. Le 29 juillet prochain, s’il plaît à Dieu, les Maliens aussi bien sur le territoire national que dans la diaspora vont se rendre aux urnes pour élire le président de la République. Ici au Togo, les choses se déroulent très bien comme l’ont souhaité les plus hautes autorités du Mali. Les consignes données sont scrupuleusement respectées et tout se déroule dans la plus grande harmonie, dans l’attente et la cohésion sociale. Nous Maliens, sommes des frères et sœurs et ce n’est pas la campagne qui va nous diviser. En tant que premier responsable des Maliens ici au Togo, partout où je vais, j’essaie de prôner la paix, le dialogue entre les fils du Mali », a déclaré Issouf Coulibaly

A ce jour, près de 2000 Maliens ont pu retirer leur carte d’électeur. D’autres personnes sont attendues pour retirer ce précieux sésame qui leur permettra de porter leur choix sur un candidat ce 29 juillet. A Lomé, les opérations de vote vont se dérouler à l’école publique sise en face du Commissariat central.

« Nous remercions nos frères Maliens ici. Ils ont su battre campagne ensemble, se respecter dans un fair-play remarquable. Sans la paix, il n’y a pas de développement. On ne doit pas se déchirer au Mali et à plus forte raison à l’étranger pour la politique. Les défis qui nous attendent sont énormes. Au soir du 29, il faut que les résultats qui vont sortir des urnes soient respectés par tout le monde et que nous suivions le président qui sera élu. Une fois de plus nous témoignons notre gratitude aux autorités qui ne ménagent aucun effort pour nous assister. Nous appelons nos frères à respecter les us et coutumes du pays d’accueil pour éviter tout dérapage qui sera préjudiciable au vivre-ensemble », a conclu Issouf Coulibaly, président du Haut conseil du Mali du Togo

Shalom A

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here