La Cour de justice de la CEDEAO évalue ses réalisations, défis et perspectives après 20 ans

Lomé abrite depuis ce lundi 22 novembre 2021, la conférence internationale de la Cour de justice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Une rencontre qui intervient dans le cadre des 20 ans de l’institution judiciaire communautaire, placée sous le thème : « Vingt ans de la cour de justice de la CEDEAO : réalisations, défis et perspectives ».

Il s’agit d’un exercice que l’organe s’emploie à initier annuellement pour son autocritique, afin d’améliorer la cohésion sociale dans la sous-région sur des questions juridiques.

Le ministre togolais de la Justice et de la Légalisation, Pius Kokouvi Agbetomey, marquant la cérémonie d’ouverture, a souligné qu’il y a 20 ans, la Cour de justice de la CEDEAO avait démarré ses activités dont l’un des aspects les plus saillants concerne sa compétence en matière des droits de l’homme pour laquelle la saisine initialement réservée aux Etats membres et institutions de la communauté, s’est vu élargi aux particuliers depuis le Protocol additionnel de 2005.

Selon lui, « il s’agit d’une grande avancée dans la vie institutionnelle de la juridiction communautaire qui, depuis lors, n’a cessé de faire ses preuves dans l’exercice de ses prérogatives dans ce domaine ».

« La Cour de justice de la CEDEAO est incontournable dans l’intégration régionale. Cet organe est mieux connu par les populations de la région. L’extension de ses compétences lui ouvre les champs d’intervention quasi universelle dans de nombreux domaines en témoigne l’augmentation significative du nombre d’affaires traitées au cours de ces dernières années. L’organe a aussi finalisé le projet de la nouvelle vision 2050 qui prendra la place de celle de 2020 arrivé à terme en décembre (…) Au cours de l’élaboration de cette vision, les aspirations des populations ont été prises en compte. Et l’une de ces priorités est l’encrage de la bonne gouvernance, le respect de l’Etat de droit et de liberté fondamentales des citoyens », a ajouté Jean Claude Kassi Brou, président de la commission de la CEDEAO.

Saluant la présence du président de la commission de la CEDEAO, celui du parlement de la CEDEAO, et les présidents des hautes juridictions des Etats membres de la CEDEAO, le ministre de la Justice, dans son mot de circonstance, a souhaité beaucoup de courage et de ténacité à tous les participants durant le déroulement des travaux.

Pour la précision, la rencontre abordera des sous-thèmes tels que « La Cour de justice de la CEDEAO, un tribunal communautaire ou un tribunal de droit de l’homme », « Relation entre la Cour de justice de la CEDEAO et les Etats membres », « Stratégie pour renforcer l’efficacité de la Cour ».

Il faut noter que les travaux initiés dans le cadre de cette conférence internationale, prendront fin le jeudi 25 novembre 2021.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.