La coalition veut plonger le pays dans le chaos

0
577

‘Togo, Etat de terreur, appel à la résistance populaire’, tel est le nouveau mot d’ordre de la coalition de l’opposition exprimé mercredi lors d’une conférence de presse.

‘Parodie de démocratie, élections frauduleuses’, c’est ainsi que les opposants qualifient la consultation du 20 décembre dernier, ‘un coup de force électoral’.

Dans la même veine, la C14 juge ‘scandaleuse’ l’attitude de la Cédéao 

Ce groupement de 14 partis issus de l’opposition prône désormais la ‘révolte populaire’ et appelle ses sympathisants à manifester le 12 janvier dans un grand mouvement citoyen de libération nationale’.

‘Nous maintenons la stratégie des manifestations. La marche du 12 janvier doit être mémorable par son intensité et sa couverture’, a déclaré Brigitte Adjamagbo-Johnson, la coordonnatrice de la C14.

Jean-Pierre Fabre mercredi à Lomé

Les opposants se placent résolument dans une sorte de combat 2.0. C’est le début d’une nouvelle phase’, a indiqué Jean-Pierre Fabre (ANC), ancien leader de l’opposition parlementaire.

La C14 ne bénéficie pas d’un large soutien populaire ; on l’a constaté ces derniers mois, mais elle conserve une capacité de nuisance susceptible d’avoir des effets négatifs sur l’économie. Et les premières victimes seront les Togolais.

Republic Of Togo