La coalition maintiendra les manifestations de rue même s’il faut dialoguer

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition s’est retrouvée face à la presse ce matin, histoire de faire le point de la manifestation de mardi à Lomé et à l’intérieur du pays.

D’abord, la coalition dénonce la duplicité du gouvernement qui libère une partie des détenus et les autres, aussi arbitrairement arrêtés, en prison. Pour cela, elle invite le peuple togolais à maintenir la pression dans les rues, afin de faire plier complètement le régime.

Les responsables de cette coalition profite de l’occasion pour remercier les populations pour leur mobilisation. Pour la coalition, il n’est pas question de suspendre les manifestations de rue, même s’il faut aller dialoguer avec le pouvoir. « Nous ne sommes pas contre le dialogue. Mais nous allons maintenir la pression », a indiqué Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson.

Pour Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l’opposition, les mesures dont se vante le régime ne doit pas être sélective.

« Si le gouvernement veut vraiment apaiser la situation, il doit libérer tous les détenus politiques, surtout les jeunes manifestants, sans exception aucune », a-t-il souligné.

Le Conseiller au bureau du Parti national panafricain (PNP), Ouro Tchatikpi, regrette que Dr Kossi Sama, Secrétaire général du parti de Tikpi Atchadam et l’imam de Sokodé, Hassan Mollah ne soient pas libérés.

I.K

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.