La caravane de la révolution togolaise

112


Octobre 2017-Janvier 2019: la caravane de la révolution togolaise va redémarrer après son sabotage durant 2018 par certains de nos propres frères et sœurs.

Un petit rappel d’entrée: En marge de la grande manifestation de Paris le 7 octobre 2017, une rencontre d’un noyau de personnes avait décidé de mettre sur pied une caravane permettant à la diaspora togolaise de se structurer sérieusement autour de l’unique idée de rassembler les moyens nécessaires aux différents points focaux qui vont être mis en place pour apporter une aide concrète aux populations en lutte contre la tyrannie. A cet effet, nous avions pris sur nous d’élaborer un document de travail et un visuel pour donner corps à l’idée.

Après avoir constaté des tergiversations et même de l’indifférence de certains, des togolais de Suisse ont pris leurs responsabilités en lançant la caravane le 11 novembre 2017 à Berne, avec l’espoir que ce lancement pourrait susciter des volontés pour la continuer. C’est mal connaître les choses au sein des togolais de l’étranger. Tout s’est arrêté à cette unique sortie. Tous nos efforts pour transmettre le flambeau de la Suisse à un autre pays sont restés vains jusqu’à ce jour.

Au vu de cette situation, nous décidons en cette fin d’année 2018, après avoir tiré toutes les leçons de la paralysie volontaire donnée à la Caravane, de reprendre la marche et de lancer un appel à tous les togolaises et togolais de la Diaspora afin que la Caravane soit reçue dans leurs ville/pays…pour écouter le projet qu’elle porte et l’aider à le réaliser patriotiquement jusqu’au bout.

Il serait inacceptable de continuer sur la voie du manque de rigueur collective qui est le nôtre jusqu’ici. Il nous serait impardonnable de recommencer une nouvelle année dans les mêmes conditions que les précédentes alors que la tyrannie se joue de nous de plus belle au Togo. Le refus de prêter une oreille attentive aux idées les plus lucides nous fait croire qu’il n’y a aucune intelligence stratégique face au RPT et ses alliés qui profitent des maladies générées par ce refus volontaire ou naïf pour faire passer l’ensemble du peuple africain du Togo comme une bande d’idiots faisant la même chose depuis le 13 janvier 1963 pour espérer face à eux un résultat différent.

Pour relancer la caravane à l’orée de cette nouvelle année 2019, nous remettons le texte ci-dessous intitulé: « Faire de la diaspora l’acteur décisif qui manque au peuple du Togo », publié le 7 janvier 2018.

Notre espoir est d’être enfin entendu et compris pour qu’ensemble nous puissions porter la caravane de la révolution jusqu’au bout. Nous avons mis nos contacts sur l’affiche publicitaire y relative.

Merci de nous contacter et d’apporter ce qui est en votre pouvoir et surtout d’accueillir la caravane chez vous en réunissant les togolaises et togolais dans votre ville, votre voisinage, votre pays…etc.

FAIRE DE LA « DIASPORA » L’ACTEUR DECISIF QUI MANQUE AU PEUPLE DU TOGO.

« Si les togolais de l’étranger, communément appelés « La Diaspora », veulent être des acteurs influents voire décisifs dans la contestation populaire en cours au Togo, ils ne doivent pas recommencer cette année 2018 comme ils ont fini 2017: nous avons rendu visible la cause du peuple africain du Togo en faisant beaucoup de bruits par nos manifestations. C’est très bien. Mais cela est totalement insuffisant.

Il nous faut donc aller au-delà et nous écarter un peu plus du bruit et de la démonstration pour la démonstration pour structurer les Togolaises et Togolais à l’étranger, les organiser durablement autour d’un plan de libération totale et la reconstruction du pays, et mettre sur pied ce que nous avons appelé un fonds stratégique permanent des togolais de l’étranger qui sera orienté vers le pays pour la mise en oeuvre du plan. Si on ne s’oriente pas vers cette organisation minimale, les togolais de l’étranger continuerons à faire beaucoup de bruits sans pouvoir devenir l’élément de soutien décisif aux populations qui buttent sur le dernier bastion de la tyrannie monarchique des Gnassingbé et ses alliés qu’est la violence militaro-policière et milicienne.

Notre espoir est d’être enfin entendu par les personnes qui se limitent à jouer au sein de cette « Diaspora » aux Stars envoyées par les dieux pour être des Libérateurs du pays dans leur solitude. Les héros autoproclamés se photographiant dans tous les coins de rue pour démontrer leurs activités doivent mourir pour que naisse un leadership froidement radical, patriotiquement discipliné et intelligemment capable de conduire une « diaspora » décisive.  » KPOGLI Komla, S.G du MOLTRA, 07 janvier 2018

Komla Kpogli

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here