La candidature unique n’est pas une question centrale

Afin de parvenir à une candidature unique de l’opposition à la présidentielle de 2020, l’archevêque émérite de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, a demandé aux Togolais d’observer une journée de jeûne par semaine.

Mercredi, le chef du Parti des Togolais (PT), Nathaniel Olympio, s’est déclaré surpris par cet appel.

D’ailleurs, estime-t-il, la question de la candidature unique n’est pas centrale.

‘Si nous avons un candidat unique ou des candidats multiples, peu importe à partir du moment ou les conditions d’organisation du scrutin ne sont pas claires’, explique-t-il.

M. Olympio va plus loin : ‘En réalité, dans aucune démocratie on ne parle de candidature unique. Même si le contexte togolais rend cette question légitime, la poser en l’état et focaliser toutes les attentions et les débats sur ça, n’est pas ce qu’il faut’.

Le patron du PT n’est pas le seul sur cette ligne. Jean-Pierre Fabre (ANC), Yawovi Agboyibo (CAR) et Komi Wolou (PSR) sont également hostiles à un candidat unique de l’opposition.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.