La BAD chausse ses bottes de fermier

50

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu mardi le représentant de la BAD (Banque africaine de développement) au Togo. Il s’agit d’une femme, Khadidia Diabi qui a pris ses fonctions à Lomé en septembre dernier.

Le portefeuille de la BAD au Togo et les investissements de la Banque dans le pays ont été au centre des entretiens. 

La BAD a, notamment, décidé d’accompagner le Togo dans la création d’une agro-industrie. Pour promouvoir l’agriculture, la seule façon est de passer au stade de la transformation avec la création de technopoles agricoles.

‘Nous travaillons sur ce projet dont l’aboutissement interviendra au cours de l’année. Nous espérons que, non seulement, cela va transformer le paysage de l’agriculture dans le pays mais qu’il sera aussi une source d’opportunités d’emplois pour les femmes, les jeunes et plus globalement le monde rural’, a-t-elle déclaré.

La BAD a approuvé une stratégie de transformation de l’agriculture africaine pour un secteur agroalimentaire compétitif et inclusif, à même de créer de la richesse, d’améliorer les conditions de vie de ses populations et de sauvegarder l’environnement.

La transformation de l’agriculture fondée sur un développement à grande échelle en tant qu’activité commerciale à forte valeur ajoutée est l’option retenue par le Togo qui entend implanter des agropoles à travers le pays. Il peut ainsi espérer recevoir des prêts et des subventions de la BAD.

Pour le chef de l’Etat togolais, la diversification économique est la clé pour résoudre quantité des difficultés auxquelles se heurte le pays. Il faut mettre un effort particulier en direction des secteurs à forte intensité de main-d’œuvre, notamment dans les zones rurales, où réside 70 % de la population.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here