Kossi Aboka accuse des 'Opposants à vie' cherchant à bloquer les réformes

87

Le Président de la Délégation de la préfecture du Golfe a présidé jeudi un meeting d’information du parti UNIR à Agoényivé. Il a sensibilisé les militants du parti sur le contenu des réformes ayant fait l’objet du projet de loi du  06 septembre dernier au Conseil des Ministres.

Pour M. Aboka, le projet de loi du gouvernement relatif aux articles 52, 59 et 60 de la constitution togolaise va dans l’intérêt de la jeunesse togolaise.

Les nouveaux textes  qui exigent essentiellement la  limitation du mandat présidentiel et des députés, permettra, selon lui,  à la nouvelle génération de goûter aux délices du Parlement plus précisément.

« Ce que veut le gouvernement c’est de permettre aux jeunes aussi de participer au développement du Togo en commençant d’abord par  représenter le peuple à l’hémicycle. Voilà pourquoi il propose la limitation du mandat aussi bien présidentiel que législatif » a expliqué Kossi Aboka.

Il accuse par la même occasion, l’opposition d’être dans une logique clanique, disposée à être opposant à vie.

Pour le Président de la Session Golfe de UNIR, il est tant que les détracteurs de Faure Gnassingbé acceptent de passer la main pour que la crise togolaise connaisse une issue immédiate.

« Il y a des gens qui veulent être des opposants à vie et ne veulent pas laisser la chance aux jeunes de participer à la gestion publique », a-t-il ajouté.

M. Aboka a enfin de compte  exhorté les militants d’Agoè-Nyivé et de ses environs à toujours prôner la paix. Il n’a  manqué  non plus de leur dire de rester toujours mobiliser pour s’opposer aux « ambitions démesurées » de l’opposition qui manifeste entre autres  pour le retour de la Constitution de 1992, le vote de la diaspora et le mode de scrutin uninominal à deux tours depuis le 19 août dernier.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here