Koffi Ahadji-Nonou relance le débat sur les droits de l’homme et développement

30

L’ancien président de l’Université de Lomé publie un ouvrage intitulé « Droits de l’homme et développement en Afrique sub-saharienne : théories et réalités » dans lequel il confronte les théories de développementalisme et du libéralisme.

L’auteur est bien connu des Togolais. Agrégé de droit public et de science politique, professeur titulaire de l’Université de Lomé, actuellement membre de la Cour Constitutionnelle, Koffi Ahadji-Nonou dans son chef-d’œuvre de 141 pages, publié par les Presses de l’Université Toulouse I Capitole, est revenu sur les relations entre droits de l’homme et le développement en Afrique noire.

Tout en soulignant que les droits de l’homme sur le continent africain n’occupent pas une bonne place, l’universitaire se demande s’ils sont un « luxe » réservé seulement aux « pays riches» ou si les Africains peuvent également en jouir dignement.

L’auteur n’est pas sentencieux mais invite à la lecture des théories de développementalisme et du libéralisme qui n’ont pas donné les résultats escomptés. « La première établit que seul le développement économique pourrait assurer la garantie des droits humains par l’Etat et qu’il faudrait procéder à une hiérarchisation de ces droits – les “droits du peuple” privilégiés au détriment des “droits individuels”. La seconde pose, par contre, que la liberté ne devrait souffrir d’aucune compromission car elle seule permet une bonne politique de développement».

Il se dégage dès lors des limites de chacune d’elles et l’auteur d’inviter les uns et les autres « à l’identification des véritables priorités pour l’Afrique sub-saharienne ainsi qu’à la découverte des bons leviers de développement dont a besoin cette partie du continent ».

L’ouvrage comprend en tout quatre chapitres contenus dans deux parties: la première titrée « des théories contradictoires dans leur énoncé », et la deuxième, « des théories quasi convergentes dans leurs effets pratiques ».

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here