Kodjo Adedze : “Nous nous engageons à poursuivre et consolider les grands chantiers de réformes institutionnelles amorcés”

0
93
Kodjo Adedze : “Nous nous engageons à poursuivre et consolider les grands chantiers de réformes institutionnelles amorcés”

(Togo Officiel) – Deux semaines après son élection, le nouveau Président de l’Assemblée nationale, Kodjo Adedze a dévoilé le vendredi 28 juin dernier, les grandes exigences de la nouvelle législature. C’était lors de son premier discours officiel, délivré à l’occasion de la cérémonie de clôture de la première session ordinaire de l’année

Devant les députés de cette 1ère législature de la Vème République, Kodjo Adedze a notamment rappelé le contexte “sans précédent dans l’histoire de la patrie”, avant d’énumérer les deux objectifs fondamentaux que devra poursuivre la Représentation nationale : “Premièrement, il s’agit de continuer d’assumer les prérogatives traditionnelles de fabrication des lois et du contrôle de l’action du Gouvernement”, et “Deuxièmement, il s’agit d’assumer avec lucidité les nouvelles prérogatives constitutionnelles de désignation des deux très hautes personnalités de l’Exécutif, que sont le Président de la République et le Président du Conseil”, a-t-il indiqué.

Il est dès lors nécessaire que nos actions et notre politique soient consacrées principalement, presque exclusivement, à répondre à cette double exigence républicaine”, a poursuivi le nouvel occupant du perchoir, qui a exhorté les élus à “consolider la relation de confiance” entre les institutions et la population.

Nous nous engageons à poursuivre et consolider les grands chantiers de réformes institutionnelles amorcés par la précédente législature en vue du rayonnement de notre Togo chéri, l’Or de l’humanité”, a-t-il martelé, après avoir salué le travail abattu par la précédente législature. 

Jeudi 27 juin, lors de sa première réunion officielle avec le bureau de l’Assemblée nationale, Kodjo Adedze avait déjà mis l’accent sur certaines lignes directrices et valeurs clés. Entre autres, la rationalisation de l’architecture et de la gouvernance de l’administration parlementaire, le renforcement de la qualité de la législation à travers sa clarté, sa simplicité et son efficacité, ou encore la ponctualité, la disponibilité, la solidarité et l’excellence, “pour améliorer davantage la production législative et la performance de l’administration parlementaire”.

Source : RepubliqueTogolaise.com

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.