Kaboua flingue de nouveau l’opposition et interpelle Faure Gnassingbé Featured

0
429

Abass Kaboua ne lâche pas ses pairs de l’opposition en cette période de crise. Celui qui a été pris à  parti la semaine dernière par les conducteurs de taximoto à sa sortie d’une émission radio de la place  revient à nouveau tirer à boulets rouges sur les 14 partis de l’opposition. Il leur  demande de quitter « le radicalisme aveugle » et de manifester dans un sursaut patriotique leur amour pour le Togo. M. Kaboua appelle également le Président gambien à destituer Ousainou Darboe de son poste du ministre des affaires étrangères.

Pour le Président du Mouvement des Républicains Centristes (MRC), seul un dialogue inclusif peut résoudre le problème togolais. Abass Kaboua demande à la coalition des 14 partis politiques de l’opposition de se départir de ce qu’il appelle le radicalisme aveugle pour démontrer un amour  indéfectible au Togo en acceptant d’aller à une table de négociation pour une sortie de crise.

M. Kaboua qui dans le même temps interpelle la communauté internationale à prendre la mesure de la situation en s’investissant de façon singulière dans la résolution de la crise togolaise, dit très remonté contre le ministre des affaires étrangères de la Gambie quand il demande au Président Faure Gnassingbé de démissionner du pouvoir.

Pour l’ancien animateur du CAP 2015, Ousainou Darboe est un malade qui n’a jamais exercé le pouvoir comme son chef, ancien gardien d’immeuble à Londres qui est devenu président  par accident.

« Moi j’étais fâché parce qu’on ne fait pas ces genres de déclarations qui peuvent créer un incident diplomatique.  Heureusement que la Gambie  est un pays extrêmement pauvre où je ne sais pas quel Togolais peut aller là-bas faire quoi, sinon nous allons demander rapidement à notre Ambassadeur de revenir pour voir quelle mesure de représailles  prendre  » a indiqué le leader du MRC avant d’ajouter «  Ce monsieur doit à plusieurs titres des excuses au Togo et le MCR demande  au Président Barrow de le démettre de ses fonctions parce que le  gars va lui  créer problèmes ;  s’il vient ici les gens vont le lapider ».

Au Président Faure Gnassingbé,  il en appelle à une prise de hauteur afin  d’aller à une table de négociation pour un dénouement sincère et franc.

TogoBreakingNews.info