Jusqu’à Nouvel Ordre…

Autant nous en sommes arrivés tous, quasiment tous, à savoir que les prétendus dialogues politiques ne sont plus nécessaires au Togo, autant nous devons en venir au constat lucide, républicain, pertinent et solidaire que: les élections n’ont plus aucun sens au Togo.

Pour rappel, les citoyens du Togo ont toujours voté pour l’alternance et le changement. Mais, toujours et toujours, un résultat autre leur est imposé, en particulier le régime dictatorial, brutal et incompétent, des Gnassingbé, depuis le père Gnassingbé Eyadema jusqu’au fils Faure Gnassingbé aujourd’hui leur est imposé systématiquement. Dans ces conditions, au Togo, il ne s’agit pas du tout du boycott des élections en n’y participant pas, mais plutôt il s’agit de trouver une alternative aux élections. Une alternative ou un substitut qui puisse permettre de redonner une valeur et une vertu suffisamment démocratique aux élections afin que les résultats proclamés soient le reflet de la volonté exprimée par les hommes et les femmes du Togo. C’est ce qui se fait partout, c’est la norme retenue également lorsque l’on fait usage de l’outil élection.

Dès lors, le contraire des élections, l’alternative ou le substitut aux élections, n’est pas le boycott. Le contraire des élections au Togo, c’est la Démocratie. Cette Démocratie qui figure dans toutes les versions de la Constitution au Togo, de la version adoptée par référendum populaire en 1992, aux différentes versions amendées dont la toute dernière de 2019 devenue apocryphe, car confectionnée pour pérenniser la dictature incarnée et voulue par Faure Gnassingbé…

Voilà la situation du Togo que: il n’y a de lutte que pour l’avènement de la Démocratie, l’alternative aux élections frauduleuses, c’est-à-dire et enfin: un gouvernement du Peuple par le Peuple et pour le Peuple qui respecte et respectera toutes les minorités.

Répétons-le, afin que nul n’enignore… Véritablement, c’est cette définition moderne que nous associons à la Démocratie, l’alternative et le substitut des élections au Togo… Jusqu’à nouvel ordre.

PSA

Source : 27Avril.com