‘Je ne suis pas venu ici avec une solution miracle’

Le président du Ghana Nana Akufo Addo, facilitateur dans la crise qui secoue le Togo depuis 6 mois, a donné lundi le coup d’envoi du dialogue politique.

Devant le Premier ministre et le chef du Parlement, il a exhorté les participants à privilégier l’intérêt supérieur de la nation.

‘Il est important que nous, dirigeants, trouvions une solution à la crise pour une libération conclusive et pour l’avenir du nos pays. Nous détenons le destin de nos nations en main. Ce qui doit sortir de ce dialogue doit être la solution voulue par tous les Togolais, notamment le respect de l’Etat de droit, la démocratie, le bien-vivre. Vous tous réunis ici, c’est votre devoir’, a déclaré le leader ghanéen.

‘Je ne suis pas venu ici avec une solution, une ordonnance ou une potion magique pour régler les problèmes’, a précisé Nana Akufo Addo.

Le professeur Charles Kondji-Agba qui représente les sages du parti UNIR (majorité présidentielle) a plaidé pour que les discussions se déroutent ‘dans un esprit d’ouverture, de respect mutuel et de tolérance’.

Photo de famille à l’ouverture du dialogue

Pour l’opposition la réussite du dialogue est liée aux mesures d’apaisement auxquelles doit s’engager le gouvernement.

Les discussions devraient durer une dizaine de jours.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.