« Je ne serai pas candidat, mais je vais soutenir Faure Gnassingbé »

Le Mouvement des républicains centristes (MRC), ne participera pas à l’élection présidentielle de 2020. L’information a été livrée dimanche 1er décembre à Danyi-Apéyémé (localité située à environ à 165 km au nord-ouest de Lomé), au sortir du 5e congrès ordinaire du parti. Cette rencontre politique, placée sous le thème : « Des réformes, et après ?  », s’est tenue du 30 novembre au 1er décembre 2019, en présence du président national, Abass Kaboua, réélu pour un nouveau mandat.
Militants, sympathisants et membres du bureau du MRC, venus de tous horizons du Togo, avaient pris part à cette assise. Les travaux étaient consacrés aux bilans politique, social, économique et moral, à la relecture des textes du parti et à l’élection d’un nouveau bureau.

Des représentants de certains partis politiques de l’opposition, comme l’honorable Alipui Séna de l’Union des forces du changement (UFC), ont marqué de leur présence ce congrès.

“Le MRC est un parti d’avenir qui dit la vérité à chaque camp, que cela plaise ou non. Ce parti promeut le changement de mentalité dans la quête de la paix, et sensibilise, selon nos constatations, ses militants à plaider pour la stabilité du pays”, a déclaré l’honorable Alipui Séna.

Le tableau du bilan général est reluisant : le MRC a construit à Danyi une piste rurale pour le désenclavement de deux villages, pris en charge l’inscription de 17 étudiants à l’université de Lomé, payé 60 enseignants volontaires à raison de 20 à 25 mille francs par mois, payé 7 employés de la structure sanitaire à raison de 50 000 par mois.
Candidat à sa réélection, Abass Kaboua, sans surprise a été reconduit pour présider aux destinées du parti. L’homme providentiel de la préfecture de Danyi sera aidé dans cette tâche par dix-huit (18) autres personnes qui composent le bureau national du parti.

“Je sais que vous me faites confiance, et je sais aussi que chacun de vous voudrait que les choses se déroulent très bien au sein de notre parti. Comme toujours, je serai à votre service et je ne vais jamais vous décevoir. Allons-y seulement”, premiers mots d’Abass Kaboua dans son costume de président réélu du MRC.

Avant de confirmer la non-participation du MRC au prochain scrutin présidentiel.

“Si vous tombez trois fois dans un même trou, vous-même vous avez un problème. Nous ne serons pas candidats, mais nous allons soutenir le sorcier (Faure Gnassingbé, ndlr) que tout le monde connaît”, a déclaré Abass Kaboua.

Et d’ajouter :

“Je pense qu’il serait très loyal de traiter avec le sorcier, que de faire avec l’ange gardien qui nous promet le paradis. Oubliez ces bandits qui annoncent leurs candidatures pour prétendre diriger mon pays le Togo. Pensons maintenant à négocier l’alternance en 2025 avant la fin de cette année 2019, sinon on risque de négocier pour 2030 après”.

Faure Gnassingbé, dont la candidature ne fait plus l’ombre d’un doute, malgré le mystère et le suspense entretenus, reste, d’après les multiples propos du président du MRC ces dernières semaines, le candidat le plus conseillé aux togolais en 2020.

Sur le thème du congrès, Kaboua a tenu à rappeler que la question des réformes, qui a failli faire sombrer le Togo, a été résolue de façon tranquille et pacifique par le parlement. Mais les défis restent encore à relever, c’est pourquoi il lance un appel vibrant à tous les acteurs de la scène politique togolaise à un sursaut d’orgueil pour l’effective résolution des problèmes qui fragilisent le climat de paix au Togo.

La jeunesse du MRC, qui s’est illustrée récemment en tentant d’exercer la pression sur le président du parti à déclarer sa candidature à la présidentielle de 2020, a fait une série de recommandations à l’endroit du nouveau bureau élu, notamment son implication dans la prise d’importantes décisions touchant la vie et l’avenir du parti.

Symphonie, N° 151 du 05 décembre 2019

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.