Interdiction de manifester en semaine : L’opposition rejette la décision du gouvernement

La coalition de l’opposition n’entend pas respecter la décision du gouvernement portant interdiction de manifester en semaine. C’est une décision qui va à l’encontre du droit constitutionnel de manifester, selon Francis Pedro.

D’abord, c’est Eric Dupuy, Secrétaire à la communication de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) qui rejette cette décision. Pour lui, le peuple togolais n’a pas besoin de respecter une décision inique d’un gouvernement qui ne respecte rien.

« S’ils ne veulent pas respecter la loi, le peuple ne la respectera pas non plus. Les manifestations sont désormais spontanées au Togo », a affirmé Eric Dupuy.

Une position partagée par Francis Pedro Amuzu, également de l’ANC, membre de la coalition de l’opposition. A l’en croire, « le peuple togolais respectera son droit constitutionnel à manifester ». Il appelle les deux ministres (Yark Damehame et Payadowa Boukpessi) à respecter eux-mêmes la loi.

Pour lui, les manifestations annoncées la semaine prochaine tiennent. « Le mercredi 18 et le jeudi 19 octobre, nous marcherons, n’en déplaise aux deux ministres », a-t-il souligné.

Francis Pedro Amuzu fait observer que la loi sur les manifestations publiques ne donnent pas pouvoir au gouvernement d’interdire ces manifestations.

« En faisant ces recommandations, si les organisateurs de la manifestation pensent que le gouvernement a tort, ils peuvent discuter, selon l’alinéa 2 de l’article 13 de la loi sur les manifestations publiques », a-t-il ajouté.

Les jours qui viennent s’annoncent encore plus tendus eu égard à ces positions.

I.K

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.